Fermer

Alassane Ouattara appelle à plus d’«intégration» économique avec l’Algérie

Publié le 04/05/2016 à 14h54 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Politique
ouattara-bouteflika

Alassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire, reçu en audience par Abdelaziz Bouteflika.

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Le président ivoirien a témoigné sa «fierté» d’effectuer «une visite historique» en Algérie. Après une rencontre avec le président Bouteflika, Alassane Ouattara a ensuite décliner les sillons d’une nouvelle coopération pour plus «d’intégration» entre les économies des deux pays.

Au sortie d’une audience avec son homologue Abdelaziz Bouteflika, mardi, au deuxième jour de sa visite officielle en Algérie, le président ivoirien Alassane Ouattara a rappelé la complémentarité économique entre les deux pays. Il a souligné que la Côte d’Ivoire est un important producteur agricole et l’Algérie, un pays pétrolier et gazier qui a un secteur industriel relativement développé, pouvait être un partenaire pour la transformation des matières premières agricoles ivoiriennes.

«Nous considérons qu’il y a plus de possibilités pour les deux pays de travailler à plus d’intégration et que les entreprises algériennes puissent venir en Côte d’Ivoire pour nous aider à transformer nos matières premières et que nous, nous soyons en mesure d’accroître le flux commercial avec l’Algérie», a signifié Alassane Ouattara à sa sortie d’une audience d’une heure de temps avec son homologue algérien.

«Nous avons la volonté de travailler à cela et nous avons eu des réunions importantes avec des autorités, aussi bien du gouvernement que des institutions algériennes, pour faire en sorte que nous puissions démarrer et redynamiser cette relation» a-t-il insisté. Avant d’indiquer que «la coopération entre les deux pays n’était pas au niveau auquel elle devrait se situer» compte tenu de «la complémentarité» des deux économies.

Comité d’affaires

Par ailleurs, au cours d’une audience que le chef de l’exécutif ivoirien a accordé plutôt dans la journée au Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, les deux parties ont convenu de réactiver la Commission mixte ivoiro-algérienne, dont la dernière rencontre date de 1996, et qui va être relancé avant la fin de l’année.

Et dans le même élan, un «Comité d’affaires» entre les opérateurs économiques des deux pays est annoncé afin d’accompagner le réchauffement de l’axe Abidjan - Alger.

Un accord de coopération et deux mémorandums d'entente

Rapelons aussi qu’un accord de coopération et deux mémorandums d’entente ont été signés ce mardi entre l’Algérie et la Côte d’Ivoire, au deuxième jour de la visite du président ivoirien à Alger.

Les trois textes, paraphés en présence du président ivoirien et du Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, portent sur un accord de coopération dans le domaine agricole, un mémorandum d’entente sur les consultations politiques et un autre relatif à l’enseignement technique et à la formation professionnelle.

Ce séjour «permettra également aux délégations des deux pays, y compris les opérateurs économiques, d’identifier les champs de dynamisation de la coopération intergouvernementale ainsi que les opportunités de partenariats économiques que favorise, au demeurant, la complémentarité des économies algérienne et ivoirienne», avait indiqué en fin de semaine le communiqué de la présidence algérienne.

A noter que les questions d’ordre sécuritaire liées au terrorisme devraient en principe s’inviter dans les échanges entre les deux parties.

Le couple présidentiel ivoirien est attendu ce mercredi à Constantine, ville de naissance de la première Dame Dominique Ouattara.

Le 04/05/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi