Fermer

Vidéo. Trop de noirs en France, Marion Maréchal-Le Pen émigre en Côte d'ivoire?

Mise à jour le 12/05/2017 à 11h44 Publié le 12/05/2017 à 11h04 Par Mar Bassine

#Politique
Vidéo. Trop de noirs en France, Marion Maréchal Le Pen émigre en Côte d'ivoire
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Depuis que Marion Maréchal-Le Pen a annoncé son retrait temporaire de la vie politique, les médias et les internautes spéculent sur ses projets. Beaucoup sont convaincus qu'elle va émigrer vers la Côte d'Ivoire pour rejoindre son père. Le démenti de ce dernier ne fait pas taire les réseaux sociaux.


Elle arrête la politique, ne serait-ce que de façon temporaire. Cela est sûr, puisque c'est elle-même, Marion Maréchal-Le Pen, qui en a fait l'annonce. En revanche, les spéculations vont bon train concernant ses motivations et ses projets. 

Selon la presse française, elle serait tentée de rejoindre son père qui est également l'homme qui l'a élevée, en l'occurrence Samuel Maréchal, dont elle porte d'ailleurs le nom de famille. Ce dernier a immédiatement infirmé l'information véhiculée par plusieurs médias et évidemment reprise par les réseaux sociaux. 

Ce père en question, un ancien du Front national, mène de juteuses affaires à Abidjan, essentiellement dans le conseil. Aujourd'hui, l'atiéké et les douceurs de la lagune Ebrié lui ont fait oublier ses anciennes valeurs visant à bouter hors du territoire de France tous les Noirs, les Arabes et même les Polonais. En effet, faut-il le rappeler, l'homme a convolé en justes noces avec Cécile, l'arrière-petite-fille de Houphouët Boigny, père de l'indépendance ivoirienne et président de son pays jusqu'à sa mort en 1993. 




L'histoire est tellement intéressante que les réseaux sociaux ne tarissent pas de commentaires. Ainsi, dans cette première vidéo postée il y a trois jours, on compte déjà 811 commentaires, allant des plus amusés aux plus virulents. 

Pour Alain Jabes sur Facebook, Marion Maréchal-Le Pen "nous prend pour des" décérébrés. Il ajoute: "Vous m'amusez beaucoup. Je suis venu en Côte d'Ivoire et là j'ai vu des blancs traiter ouvertement des noirs d'une manière odieuse, les appelant en les sifflant comme on le fait pour son chien". 



Mais, pour cet autre internaute, Manuel Ortega les célibataires vivant en Côte d'Ivoire sont vraiment "chanceux de voir arriver cette bombe". 






Le 12/05/2017 Par Mar Bassine