Fermer

Côte d’Ivoire: Yasmina Ouegnin va rencontrer Gbagbo à la CPI

Mise à jour le 13/07/2017 à 10h53 Publié le 13/07/2017 à 10h32 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Politique
Yasmina Ouegnin vise la mairie de Cocody
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Yasmina Ouegnin et son groupe parlementaire «Vox Populi» vont rencontrer l’ex président Laurent Gbagbo à la CPI, à la Haye. Un déplacement prévu en septembre dans un contexte politique particulier.

Yasmina Ouegnin, et les membres de son groupe parlementaire «Vox Populi», annoncent une rencontre avec l’ex chef d’Etat Laurent Gbagbo, incarcéré à la CPI, dans le mois de septembre. L’annonce a été faite ce 11 juillet au cours d’une conférence de presse dans la capitale ivoirienne.

La rencontre avait pour but de faire le point d’une première visite que le député Innocent Youté, membre du groupe, avait effectuée le mois dernier à la Haye pour rencontrer l’ex chef d’Etat, ainsi que son coaccusé Blé Goudé Charles.

«Cette démarche s’inscrit dans la dynamique du groupe parlementaire (…) de promouvoir la réconciliation vraie. Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont des acteurs majeurs de la politique nationale. Il était important qu’on ait leur avis sur la thématique de la réconciliation nationale», a-t-il expliqué non sans revendiquer l’ambition "apolitique" d’une telle démarche. Et ses hôtes se seraient montrés réceptifs à la démarche, convaincus qu'«(…) aucun sacrifice n’est trop grand» pour que «les fils du pays se retrouvent», a rélayé Youté.


LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: après sa victoire contre le PDCI, Yasmina veut-elle succéder à Ouattara?


Yasmina Ouegnin a exprimé, elle, son appui à ce déplacement «qui est une bonne chose» en évoquant «un nécessaire» dialogue au sein de la classe politique ivoirienne pour apaiser les tensions.

La rencontre est annoncée dans un contexte où la libération provisoire de Laurent Gbagbo est de plus en plus évoquée, et alors que le thème de la réconciliation nationale est au centre des actes politiques. Un autre groupe parlementaire indépendant «Agir pour le Peuple», projette également d’effectuer une visite aux prisonniers de la Haye avec le même leitmotiv.

De son côté, Guillaume Soro, qui se veut le chantre de la réconciliation, a encore appelé récemment à la libération des prisonniers politiques, non sans susciter le courroux du régime qui réfute l’existence de prisonniers politiques dans le pays.

«Vox Populi» regroupe 9 députés.
Le 13/07/2017 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet