Fermer
#Politique

Vidéo. Côte d’Ivoire: le PDCI exige l’alternance au pouvoir et reporte son adhésion au RHDP

Mise à jour le 18/06/2018 à 15h04 Publié le 18/06/2018 à 14h43 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Côte d’ivoire : Après six heures de débats parfois houleux, le Bureau politique du PDCI a décidé ce 17 juin de reporter son adhésion formelle au parti unifié du RHDP à l'après-présidentielle de 2020. Une adhésion qui reste soumise au choix d’un cadre du parti comme candidat du groupement politique à ce scrutin.

Le PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire) tient à l’alternance au sein du RHDP (Rassemblement des houphouêtistes pour la démocratie et la paix) et l’a réaffirmé solennellement lors de son Bureau politique qui a réuni environ 700 militants ce dimanche. L’instance qui devait se prononcer sur l’adhésion ou non du parti au RHDP (appelé à passer du stade de groupement politique à celui de parti unifié) a préféré s’en remettre à un congrès, initialement prévu cette année, mais qui a été expressément reporté après la présidentielle de 2020.

L’enjeu est donc de renvoyer la balle dans le camp du RDR d’Alassane Ouattara (l’autre poids lourd du RHDP) qui devra alors dire s’il acceptait ou pas d’apporter son soutien au candidat du PDCI lors de cette présidentielle (comme ce dernier parti l’avait fait pour Alassane Ouattara à l’élection présidentielle de 2015). Une option que le président ivoirien avait écartée, évoquant l’idée d’une primaire au sein du RHDP devant désigner le meilleur profil pour représenter le groupement à cette échéance électorale.


LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: PDCI, guerre ouverte entre pro et anti-RHDP à la veille d'une réunion du Bureau politique


Le PDCI a toutefois affirmé son attachement au RHDP comme groupement politique, en attendant une probable évolution vers un parti unifié «après 2020».

Débats houleux

Les cadres du PDCI, membres du gouvernement, tout comme le vice-président Kablan Duncan, fervents défenseurs du parti unifié, ont été à plusieurs reprises chahutés à chaque prise de parole. Ces derniers avaient mené campagne ces derniers jours pour une adhésion à la faveur de cette rencontre solennelle, ce qui n’a manifestement pas été du goût de leurs camarades de parti.


LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: le RHDP, une alliance devenue plus qu’improbable


A contrario, les pourfendeurs du RHDP, à l’image de l’ex ministre Jean Louis Billon et de Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire général exécutif, ont été ovationnés à chaque prise de parole. Ce dernier, à la fin de la rencontre, visiblement satisfait, a entonné une hymne du parti, repris avec ferveur par l’assistance.
Le 18/06/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet