Fermer

Côte d’Ivoire: 57% des élus rechignent à déclarer leur patrimoine

Mise à jour le 24/08/2018 à 08h35 Publié le 24/08/2018 à 08h30 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Politique
Parlement ivoirien
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : La déclaration de patrimoine a du mal à entrer dans les mœurs de beaucoup de responsables ivoiriens. 24% des 6 791 personnalités assujetties rechignent toujours déclarer leurs biens et, en la matière, les élus sont de loin les mauvais élèves.

Selon les statistiques de la Haute autorité pour la bonne gouvernance (HABG), l’institution publique en charge de la prévention et de la répression contre la corruption, au 31 juillet dernier seuls 76,68%  des 6 791 élus et hauts fonctionnaires ivoiriens assujettis à la déclaration de patrimoine se sont pliés à cette obligation légale.

1.584 personnalités manquent à l’appel alors que ces derniers mois l’institution avait, à coup de communiqués dans les médias, rappelé à l’ordre les récalcitrants en brandissant des sanctions prévues par la loi.


LIRE AUSSI: 2 581 personnalités sur une cible de 4 459 ont déclaré leurs patrimoines


Tous les différents corps sont concernés, des personnalités ayant rang de président d’institution aux fonctionnaires gérant des fonds publics, en passant par les membres du gouvernement, les magistrats et les élus entre autres. Si en général l’on a noté entre 73 et 89% de déclarants selon les catégories, l’on est encore très loin du compte au niveau des élus. Ce sont en effet 638 élus sur un total de 1 477 qui ont daigné déclarer leurs patrimoines, soit un taux de 43,2%.

Un faible niveau qui a de quoi conforter les suspicions sur l’intégrité des hommes politiques dont certains cumulent les mandats et se distinguent par des records de longévité à la tête leurs circonscriptions électorales. Un laxisme qui risque de perdurer dans un contexte où le pays s’engage dans une période électorale (la présidentielle de 2020) où avoir le soutien des élus locaux pourrait s’avérer déterminant.

Il faut toutefois relever qu’il y a tout de même une nette évolution comparativement aux statistiques de la HABG publiées en février 2016. A l’époque, seulement 2.581 personnalités concernées sur 4.459, soit 42%, avaient déclaré leur patrimoine.
Le 24/08/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi