Fermer

Vidéo. Côte d’Ivoire: l’opposition promet de chaudes journées de contestation

Mise à jour le 17/09/2018 à 18h44 Publié le 17/09/2018 à 09h59 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Politique
Vidéo. Côte d’Ivoire: l’opposition promet de chaudes journées de contestation
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : L'EDS, ensemble pour la démocratie et la souveraineté, une plateforme de l’opposition comprenant le FPI, s’est dit déterminé ce 15 septembre, au cours d’un meeting, à contraindre le pouvoir ivoirien à réviser la CEI, la Commission électorale indépendante. Alassane Ouattara s’y oppose fermement.

Le climat politique ivoirien sera tendu ces prochains jours. A moins d’un mois des élections locales, l’opposition rassemblée au sein de la plateforme EDS, ensemble pour la démocratie et la souveraineté, entend obtenir une refonte de la CEI et un report du scrutin.


Une perspective que le président Alassane Ouattara avait rejetée, estimant que la recomposition de la CEI qu’il avait évoquée la veille de la fête nationale, le 6 août dernier, ne concernait que la présidentielle de 2020.


>>>LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: l’opposition veut plus que la simple amnistie

L'EDS en fait pourtant une exigence non négociable et menace de perturber ces élections locales. «Si Ouattara veut nous inviter au chao alors nous irons au chaos», a averti Justin Koua, le président de la Jeunesse d’EDS.

Notons que l'EDS a bénéficié à l’occasion du soutien de la Jeunesse du PDCI, l’ex-allié du RHDP au pouvoir.

Le 17/09/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi