Fermer

Côte d'Ivoire: décès d'un ministre clé dans l'organisation des élections, à huit jours de la présidentielle

Mise à jour le 24/10/2020 à 10h20 Publié le 24/10/2020 à 10h11 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Côte d'Ivoire: décès d'un ministre à huit jour de la présidentielle

Sidiki Diakité.

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Le ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation Sidiki Diakité, est décédé vendredi, a annoncé la présidence dans un communiqué, à huit jours de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire. Par le poste qu'il occupait, il jouait un rôle clé dans le dispositif électoral.


Un deuil de 72 heures a été décrété, selon le communiqué, dans lequel le président Alassane Ouattara "salue la mémoire d’un grand serviteur de l’Etat".

Les activités festives liées à la campagne électorale sont également suspendues jusqu'à lundi, a fait savoir le parti au pouvoir sur son compte Twitter.

Le décès de M. Diakité, en pleine campagne électorale pour la présidentielle du 31 octobre, a initialement été annoncé par le Premier ministre Hamed Bakayoko.


>>>LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire: le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly mort des suites d'un malaise

"J'ai le grand regret de vous annoncer le décès subit de M. Diakité, intervenu en début d'après-midi, qui nous plonge dans la consternation", a-t-il déclaré.

La cause de la mort de M. Diakité n'a pas été précisée, mais des médias ivoiriens évoquent une crise cardiaque. Son âge n'a pas été précisé non plus.

Ancien préfet d'Abidjan, Sidiki Diakité avait été ministre de l'Intérieur entre juillet 2017 et septembre 2019.

C’est le deuxième décès qu’enregistre l’exécutif ivoirien en l’espace de quelques mois, après celui de l’ex-premier ministre Amadou Gon Coulibaly, alors candidat du parti au pouvoir à la présidentielle, survenu le 8 juillet, d'une attaque cardiaque.

La campagne électorale se déroule sous haute tension en Côte d'Ivoire. Une trentaine de personnes ont été tuées depuis le mois d'août.
Le 24/10/2020 Par Le360 Afrique - Afp