Fermer

1.500 tablettes pour le projet école numérique ivoirien

Publié le 08/03/2016 à 16h36 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Société
tablette numérique
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : 1.500 tablettes numériques viendront appuyer les efforts du gouvernement ivoirien dans sa politique de vulgarisation des TICs dès l’école primaire. Le précieux lot a été offert le 2 mars dernier par la Fondation Orange, structure à vocation sociale de l’opérateur de téléphonie mobile.

«Je voudrais traduire toute la reconnaissance du gouvernement ivoirien pour votre engagement à nos côtés sur le chemin d’une école numérique. À tous ceux qui nous accompagnent et nous soutiennent dans notre combat pour l’amélioration de la qualité de notre système éducatif, nous disons grand merci», s’est réjoui Kandia Camara, la ministre de l’Education nationale.

Il s’agit de tablettes qui ne nécessitent pas de connexion internet et qui comportent de nombreux menus dont une bibliothèque de 45.000 ouvrages, un Wiktionnaire ou dictionnaire numérique ainsi que la plateforme de recherche en ligne Wikipédia. Ou encore des contenus en mathématiques et en lectures.

«Ce projet, dans sa phase pilote, ne concernera que les cours préparatoires (cycle primaire, ndlr) et sera lancé dans neuf écoles primaires situées à Anyama, Yopougon, Dabakala, Aboisso, Grand-Bassam, Yamoussoukro, Bingerville, Dabou et Toumodi» a informé Mme Kandia Camara.

Introduit en 2012 dans le cycle primaire ivoirien en 2012, l’enseignement des technologies de l’information et de la communication reste encore embryonnaire dans le pays mais devrait progressivement se renforcer, assure-t-on au niveau du ministère.

L’enjeu ici est de mettre à disposition des enseignants des ressources pédagogiques variées, faciliter l’apprentissage des élèves et surtout encadrer l’utilisation de l’informatique.

Ce projet dans l’éducation s’inscrit dans la vision du gouvernement d’inciter les populations à s’intéresser au numérique. Aussi, depuis novembre 2015, les autorités ont défiscalisé l’importation du matériel informatique, une mesure destinée à encourager l’équipement des ménages ivoiriens. 

Pour la Fondation Orange groupe, représentée par Mary Lisa Durban, l’objectif est de «favoriser l’égalité des chances à travers ce qui est essentiel pour nos enfants, l’accès au monde numérique».

Le 08/03/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet