Fermer

Attentat de Grand-Bassam: 83 personnes arrêtées dans le cadre de l’enquête

Publié le 13/04/2016 à 20h19 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Société
grand-bassam

Des officiers de police devant l'Hôtel Etoile du Sud, à Grand-Bassam en Côte D'ivoire, le 14 mars 2016 © AFP ISSOUF SANOGO

© Copyright : AFP

#Côte d’ivoire : 83 personnes, dont 16 directement liées à l’attentat de Grand-Bassam, ont été interpellées dans le cadre de l’enquête en cours. L’information a été donnée ce mercredi par le ministre ivoirien de l’Intérieur au cours d’une cérémonie d’aide aux opérateurs économiques de la ville.

Les enquêtes sur l’attentat de Grand-Bassam avancent. Le ministre ivoirien de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, a indiqué ce 13 avril que le nombre des interpellations est passé de 15 personnes, fin mars, à 83 personnes, dont 16 «directement liées» à l’attentat terroriste du 13 mars. Une déclaration faite en marge de la cérémonie de remise de de dons aux opérateurs économiques de la ville affectés par l’attentat.

Hamed Bakayoko a dévoilé que les commanditaires ont loué une «petite villa» à Adjouffou, un quartier de la commune de Port-Bouët, à la sortie Est d’Abidjan, en direction de Grand Bassam. «Ils se sont rendus à Bassam comme des gens normaux, louant même une chambre dans un hôtel avant de se rendre sur la plage pour commettre leur attaque», a-t-il poursuivi.

En outre, il a souligné que des individus sont actuellement «activement recherchés au Mali», faisant allusion notamment au cerveau de l’attaque, Kounta Dallah, en fuite dans ce pays voisin. «Nous enregistrons de grandes avancées», s’est-t-il félicité, tout en affirmant la détermination du gouvernement à mettre tout en œuvre pour faire aboutir les investigations.

La ville balnéaire de Grand Bassam quant à elle se remet difficilement de l’attaque. Les hôtels n’ont pas encore retrouvé l’affluence des grands jours, tout comme les plages dont la fréquentation reste moyenne.

Aussi le gouvernement a-t-il décaissé ce mercredi 300 millions de francs FCFA pour aider à la relance de leurs activités. 200 millions au profit des hôteliers, 50 millions aux artisans, commerçants et transporteurs et 50 millions à la municipalité de la ville.

Le 13/04/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet