Fermer

Côte d’Ivoire: les grandes décisions d’Alassane Ouattara face aux inondations

Mise à jour le 22/06/2018 à 11h10 Publié le 22/06/2018 à 11h05 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Société
Inondations
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Le président ivoirien Alassane Ouattara, qui a interrompu son séjour en France en raison des dégâts causés par les fortes pluies à Abidjan en début de semaine, a présidé ce jeudi 21 juin une réunion extraordinaire du Conseil national de sécurité (CNS) consacrée à cette situation de crise.

La rencontre à laquelle participaient les membres du gouvernement a été marquée par la prise de mesures fortes, longtemps attendues, afin mettre un terme aux cycles des inondations. Il a ainsi été décidé de détruire toutes les constructions implantées dans «les bassins d’orage et sur les ouvrages de drainage et d’assainissement».

Dans la commune huppée de Cocody, ces constructions sont en effet considérées comme les principales causes des inondations. Dans ces zones normalement inconstructibles, on trouve des habitations de haut standing et des bâtiments à plusieurs niveaux qui privent la commune de précieux déversoirs devant accueillir les eaux de pluie. Une situation rendue possible par le laxisme et une certaine complaisance des autorités chargées de l’attribution des terrains et du contrôle des travaux de construction. Cette décision de démolition, si elle venait enfin à être appliquée, va soulager les habitants de la commune, notamment ceux de la désormais célèbre cité Allabra.


LIRE AUSSI: Vidéo. Côte d’Ivoire: témoignages et colère après les inondations à Abidjan


D'autre part, les populations vivant dans les zones à risques, notamment dans le quartier précaire de Mossikro (dans la commune d’Attécoubé) avec ses habitations à flanc de colline, seront déplacées, au moins durant la saison pluvieuse. Il a été aussi décidé du curage systématique des caniveaux alors que l’on s’attend à une météo plus impitoyable durant ce mois de juin.

Dans un premier temps, pour faire face à l’urgence, une enveloppe de 2 milliards de FCFA, soit un peu plus de 3 millions d’euros, a été décaissée afin de mener des opérations d’envergure. Les familles ayant enregistré des décès percevront 1 million FCFA, soit  1.524 euros, en plus de la prise en charge des obsèques par le gouvernement.


LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire: des pluies torrentielles font 15 morts à Abidjan


Autre mesure importante, 1.650 éléments des forces sécurité seront déployés pour aider au nettoyage des domiciles et des rues ainsi qu'au curage des caniveaux, notamment dans les zones à risques.

Des précipitations exceptionnelles

Selon le CNS, la nuit du lundi à mardi dernier a enregistré «des pluies d’une intensité exceptionnelle» avec des pics de précipitation atteignant 200 mm par endroit «soit 5 fois le seuil d’alerte rouge». Une  situation qui a certainement mis à nu les limites des installations de drainage de la capitale économique ivoirienne.

Le bilan officiel fait état de 20 morts, dont 18 dans la ville d’Abidjan et 2 à l’intérieur du pays, ainsi que de136 familles sinistrées.

D’après les prévisions météorologiques, la saison des pluies, qui a démarré au mois de mai, devrait enregistrer des niveaux de précipitation record tout au long de ce mois de juin, avant diminution d’ici la mi-juillet, du moins dans la partie sud du pays.

Notons que le président Alassane Ouattara s’est rendu à la Cité Allabra, à Cocody, ce jeudi 21 juin afin de témoigner sa compassion aux familles sinistrées.
Le 22/06/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi