Fermer

Vidéo. Côte d’Ivoire: «le 31», on "s'enjaille" comme jamais

Mise à jour le 01/01/2019 à 13h03 Publié le 01/01/2019 à 12h53 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Société
Côte d’Ivoire : « le 31 », un rendez-vous à ne pas rater
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Le «31» décembre, un jour à ne pas rater en Côte d’Ivoire. Pour les jeunes, c’est en quelque sorte une manière de couronner son année en s’adonnant à certains excès.

La fête de fin d’année est certainement une période d’excès et d’insouciance pour la jeunesse. Les Ivoiriens ne dérogent pas à la règle. Les bars, les «maquis», sont pris d’assaut et l’alcool coule à flots dans un pays où «le 31 se prépare depuis le début de l’année».


Les célébrations démarrent le week-end d’avant et connaissent leur apogée le fameux «31» où il est de coutume de passer toute la nuit à danser et à s’ «enjailler» jusqu’au petit matin.

Ben plus, le «31» se prolonge le 1er et le 2, voire au-delà selon les individus. 


Le 01/01/2019 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet