Fermer
#Sports

Vidéo. Côte d’Ivoire: Ibrahim Kamara, optimiste sur sa mission à la tête des Eléphants

Mise à jour le 06/07/2018 à 19h15 Publié le 06/07/2018 à 18h27 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Côte d’ivoire : Ibrahim Kamara, ex-adjoint d’Hervé Renard à la tête des Eléphants, prend les rênes d’une équipe ivoirienne de football en reconstruction. Une mission délicate pour ce coach qui est censé permettre au Onze ivoirien de retrouver les sommets. La presse sportive locale reste partagée sur ce challenge.

 
L’ex-joueur du Stade et de l’Africa, deux clubs qui ont fait les beaux jours du championnat national ivoirien, titulaire d'un diplôme d’entraîneur décroché en France, a déjà à son compteur une Coupe d’Afrique des nationaux remportée avec les Éléphants cadets en 2013. Il a également eu la charge de l’équipe junior et a conduit l’équipe nationale des locaux, sans grand succès, au dernier CHAN. Il est donc présenté comme un bon connaisseur du foot ivoirien et des jeunes joueurs qu’il a contribué à façonner. Au surplus, il a été l’adjoint successif des coaches français Sabri Lamouchi et Hervé Renard, avant d'épauler le Belge Marc Wilmots qu'il vient de remplacer.


>>>LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire. Football: Ibrahim Kamara désigné nouveau sélectionneur des Eléphants

Aujourd’hui installé dans ses habits de sélectionneur national, il doit encore faire l’unanimité au sein de la famille sportive locale, partagée sur sa capacité à mener la sélection nationale vers de nouveaux sommets.
 
Le président de la Fédération ivoirienne de football, Sidi Diallo, qui a indiqué n’avoir pas fait le choix d’un entraîneur «au rabais», garde avec les Ivoiriens le secret espoir de voir l’histoire se répéter comme il y a 26 ans. En 1992, la Côte d’Ivoire avait remporté sa première CAN avec un sélectionneur ivoirien, Yéo Martial. Mais il y encore du chemin à faire, surtout avec une équipe à reconstruire.

Le 06/07/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet