Fermer

Le Gabon exporte son huile de palme vers le Cameroun

Publié le 07/11/2016 à 15h23 Par Kofi Gabriel

#Economie
huile de palme

Une unité de production d'huile de palme d'Olam Gabon.

© Copyright : DR

#Gabon : Le Gabon a expédié sa première cargaison d’huile de palme et d’huile de palmiste à destination du Cameroun. Ces exportations permettent au Cameroun voisin de combler une partie de son déficit.

Kiosque: le 360 Afrique: C’est certainement l’un des succès de la politique de diversification mise en place par le président Ali Bongo dans le cadre de son plan Gabon Emergent visant à exploiter le potentiel agricole et industriel du Gabon. Le Gabon vient d’effectuer ses premières exportations d’huile de palme vers le Cameroun et l’Espagne. Cette première expédition porte, selon investiraucameroun.com, sur une «cargaison d’environ 300 tonnes d’huile de palme et 180 tonnes d’huile de palmiste», produites par la raffinerie d’huile de palme gabonaise d’Awala.

Selon le site d’information, «ces premières exportations gabonaises d’huile de palme sont une retombée du programme de diversification de l’économie de ce pays lancée il y a quelques années par le président Ali Bongo, afin de rendre le Gabon de moins en moins dépendant de la production pétrolière».

Avec le Cameroun, pays frontalier du Gabon, le producteur gabonais trouve un excellent débouché. D’abord, le Cameroun, locomotive  économique de la zone CEMAC -Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale- enregistre un déficit structurel important en production d’huile de palme estimé officiellement à environ 100.000 tonnes par an. Selon le site d’information, «cette année encore, le gouvernement camerounais a dû une nouvelle fois accorder des autorisations d’importations préférentielles pour près de 60.000 tonnes aux raffineurs des oléagineux, afin de rendre disponible la matière première pour la production des huiles végétales raffinées, le savon, etc.». Ce déficit est grandement comblé, jusqu’à présent par les importations en provenance de la Malaisie.

Ensuite, du fait de la proximité géographique et des accords commerciaux liant les deux pays, les exportations en provenance du Gabon devaient être plutôt compétitifs et croître rapidement sur le marché camerounais.

Ces exportations constituent une aubaine pour l'économie gabonaise qui a beaucoup misé sur le palmier à huile et qui fait face à la chute de la production pétrolière et à la baisse des cours du baril de pétrole sur le marché international. 

Le 07/11/2016 Par Kofi Gabriel

à lire aussi