Fermer

Crise au Gabon : pourquoi c'est d'abord une affaire de famille

Mise à jour le 15/09/2016 à 16h46 Publié le 15/09/2016 à 15h19 Par Mar Bassine

#People
Comprendre la crise Gabonaise:  Jean Ping Bongo, Ali et Ping, deux frères du même clan Omar Bongo et Denis Sassou Ngessou

Omar Bongo, Denis Sassou Nguesso, lors des funérailles d'Edith Lucie Bongo à Rabat, entourés des deux enfants du couple.

© Copyright : DR

#Gabon : Jean Ping n'est autre que le beau-frère d'Ali Bongo. L'actuelle présidente de la Cour constitutionnelle qui doit rendre son verdict dans une semaine est la belle-mère d'Ali Bongo. Denis Sassou Nguesso, président du Congo, est le grand-père d'un demi-frère et d'une demi-soeur d'Ali Bongo. Décryptage.


Il est quasi impossible de comprendre la crise gabonaise en occultant les liens familiaux. En langage africain, Ali et Ping sont "frères". Marie-Madeleine Mborantsue, la présidente de la Cour constitutionnelle, dans les mains desquelles se trouvent les résultats des élections, est une "mère" pour eux. Denis Sassou Nguesso, l'actuel président de la république du Congo (Brazzaville) est un "père", à tous les deux. Cela, c’est la réalité africaine. Mais traduits en français ordinaire, compréhensible par monsieur Tout-le-monde, les liens familiaux n’en sont pas moins forts.

D’abord Ping, le frère
Comprendre la crise Gabonaise:  Jean Ping Bongo, Ali et Ping, deux frères du même clan
Jean Ping, ex-compagnon de Pascaline Bongo Odimba, a eu deux enfants avec cette soeur d'Ali Bongo © Copyright : DR
Qui est Jean Ping, l’actuel opposant d’Ali Bongo, qui a pratiquement appelé les Gabonais à l’insurrection, au cas où la Cour constitutionnelle validerait la victoire d’Ali Bongo ? Il est certes né de père chinois, naturalisé gabonais, et de mère fille d’un chef d’une tribu locale. Jusque-là, rien ne le lie à la famille Bongo. Mais Jean s’est amouraché de Pascaline Bongo Odimba, fille d’Omar et sœur aînée d’Ali. Pascaline, de trois ans plus âgée qu’Ali, fut directrice de cabinet d’Omar Bongo jusqu’à sa mort et gestionnaire attitrée de la fortune familiale.

D’aucuns disent que si Jean Ping s’est lié avec Pascaline, c’était surtout pour accroître son influence et, qui sait, devenir président plus tard. La tournure actuelle des événements semble donner raison à ces conjectures. Quoi qu’il en soit, Jean a vécu pendant plusieurs années avec Pascaline, union dont sont issus deux enfants.
En somme, et en français facile, Jean Ping est considéré comme le beau-frère d’Ali Bongo, même si les deux hommes ne s’adressent plus la parole depuis 2014. Ping reproche, à tort ou à raison, à Ali de ne l’avoir pas soutenu alors qu’il  cherchait un second mandat à la tête de la Commission de l’Union africaine.


Ensuite Marie-Madeleine Mborantsue, la mère
Comprendre la crise Gabonaise:  Jean Ping Bongo, Ali et Ping, deux frères du même clan MARIE MADELEINE MBORANTSUE
Actuelle présidente de la Cour constitutionnelle, elle est la femme la plus puissante du Gabon. Mais, c'est aussi la belle-mère d'Ali Bongo, pour avoir eu trois fils avec Omar Bongo. © Copyright : DR
Aujourd’hui âgée de 61 ans et d’une extrême intelligence, elle a été la compagne d’Omar Bongo Odimba, avec qui elle a trois enfants. Donc, elle est la belle-mère à la fois d'Ali, de Pascaline et donc aussi de Jean Ping.

Certains, notamment du côté de Brazzaville, diront qu’elle a été une simple "maîtresse" d’Omar Bongo.

La ville Brazzaville rappelle en effet les origines d’Edith Lucie Bongo, née Sassou Nguesso, la dernière femme d’Omar Bongo, fille de Denis Sassou Nguesso, actuel président de la République du Congo. Edith Lucie faut-il le rappeler, est décédée quelques mois avant Omar Bongo, durant la même année de 2009.

Or, entre femme légitime et compagne de l’ombre, il est inutile de décrire l’animosité qui a pu exister entre les deux, et à travers elle, leurs deux familles respectives.


Enfin, Sassou Nguesso, le grand-père
Comprendre la crise Gabonaise: Edith Lucie Bongo, Ali et Ping, deux frères du même clan
Fille de Denis Sassou Ngesso, feue Edith Lucie Bongo a laissé deux enfants qu'elle a eus avec Omar, dont Omar Denis Bongo Odimba. Certains disent que Denis Sassou Ngessou voudrait voir Omar Denis succéder aux Bongo à la tête du Gabon. © Copyright : DR
Il se trouve justement qu’Ali Bongo ait été plus proche de sa belle-mère officieuse, à la tête de la Cour constitutionnelle, que de feue sa belle-mère officielle, fille de Denis Sassou Nguesso. Ce dernier, tapi dans l’ombre, est d’ailleurs le plus grand soutien de Jean Ping.

En effet, si Jean Ping a pu obtenir le financement nécessaire à sa campagne c’est grâce à des sociétés chinoises gérées par son fils Franck Ping, lesquelles ont remporté d’importants marchés publics au Congo. Il y a notamment le village olympique qui a accueilli les athlètes lors des jeux africains de 2015 à Brazzavile et qui a coûté 125 millions de dollars. La construction d’une route de 169 kilomètres a également permis au fils Ping d’empocher 101 milliards de Fcfa. Et aujourd’hui, il a remporté le marché d’extension du Port autonome de Brazzaville.

Si Denis Sassou Nguesso se donne tant de mal pour soutenir l’adversaire de son "petit-fils" Ali, c’est parce que, disent certains, il souhaiterait voir à la tête du Gabon, Omar Denis Bongo Odimba. Quoi de plus légitime, si l’on sait qu’Omar Denis est le demi-frère d’Ali, mais surtout le fils d’Edith Lucie, elle-même fille de Denis Sassou Nguesso.

L’histoire familiale entre Jean Ping et Denis Sassou Nguesso aurait pu s’arrêter là. Mais, elle va un peu plus loin. Car, leurs deux fils respectifs, Franck Ping et Denis Christel Sassou Nguesso ont épousé deux sœurs, dont la mère est Lucie Mboussou, actuelle présidente du Sénat gabonais.
Finalement, comme l'a si bien laissé entendre l'ambassadrice des Etats-Unis au Gabon, c'est plus facile de comprendre la série Dallas, que de détricoter les relations qui régissent cette crise gabonaise. 
Le 15/09/2016 Par Mar Bassine