Fermer

Gabon-présidentielle: Ali Bongo trahi par un des ses plus fidèles partisans

Mise à jour le 26/07/2016 à 01h07 Publié le 25/07/2016 à 19h55 Par Kofi Gabriel

#Politique
Ali bongo
© Copyright : DR

#Gabon : C’est un coup dur pour Ali Bongo. Un proche du président et de surcroit député de son parti a présenté sa démission en plein meeting de soutien à sa candidature en critiquant le bilan du président.

Kiosque le360 afrique: "J'ai été votre fidèle des plus fidèles depuis 26 ans. Aujourd'hui, compte tenu du climat délétère, morose, où on ne parle plus que de morts d'hommes dans notre pays, j'ai décidé aujourd'hui, 23 juillet 2016, en toute âme et conscience, devant Dieu et les hommes de démissionner du parti démocratique gabonais. Par la même occasion, je perds mon mandat de député à l'Assemblée nationale», a lâché Bertrand Zibi Abéghé, député proche d’Ali Bongo, devant une foule médusée en plein meeting.

Cette démission fracassante s’est faite en plein meeting dans la localité de Bolloscoville, le fief du député où Ali Bongo, président et candidat à sa propre succession «était venu inciter les populations à voter pour lui à la prochaine échéance électorale», souligne laouvelletribune.info.

Rappelons que le Gabon est entré dans une fièvre électorale depuis quelques semaines après que l’opposition ait tenté de faire invalider la candidature du président Ali Bongo.

Le président sortant, fort de la validation de sa candidature enchaîne les tournées dans le pays afin de convaincre les populations à voter pour lui.

Pris de court, Ali Bongo a accusé le député démissionnaire, «de se faire de la publicité, affirmant qu’il l’avait soutenu jusque-là».

Une chose est sûre, la campagne présidentielle gabonaise s’annonce rude. Ali Bongo est de plus en plus contesté mais l’opposition est aussi très divisée.
Le 25/07/2016 Par Kofi Gabriel