Fermer

Microsoft fait de Libreville un centre d’excellence pour son programme CityNext

Publié le 15/03/2016 à 16h10 Par Ismail Ben Baba

#Société
microsoft

#Gabon : Microsoft vient de signer une convention avec la mairie de Libreville. L’objectif de cet accord est de faire de la capitale gabonaise un pôle d’excellence pour son programme CityNext.

Kiosque Le360 Afrique : Cet accord signé entre les deux parties vise à faire de Libreville un centre d’excellence dans le domaine des applications du programme Microsoft CityNext, indique alibreville.com dans sa publication ce 15 mars, précisant aussi que cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec le gouvernement du Gabon et l’ONUSIDA.

L’accord signé en présence du Premier ministre, Daniel Ona Ondo, a pour objectif d’accélérer l’innovation pour permettre aux villes d’opérer plus efficacement et de servir l’ensemble des citoyens en combinant les dernières avancées en matière de logiciels, d’appareils et de services intégrés.

Le journal en ligne nous apprend que Microsoft a présenté des applications qui pourraient aider les municipalités à mettre en œuvre des solutions technologiques dans les secteurs clés, y compris la santé et les services sociaux, les infrastructures, l’eau et l’énergie, la justice, la culture et l’éducation.

«Nous sommes satisfaits de la signature de cette convention qui fait de Libreville un centre d’excellence Microsoft CityNext, troisième dans notre région après Accra et Dakar», a déclaré le directeur Grands comptes pour Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre.

Notons que l’initiative CityNext de Microsoft collabore avec des partenaires tels que l’ONUSIDA pour transformer et moderniser les villes avec des solutions intégrées. Ainsi, poursuit le site d’information, les progrès des sciences, des technologies et de la communication, mis en exergue dans ce programme permettront également de renforcer, dans le cadre de la lutte contre le VIH, l’accès aux services de prévention, de dépistage et de traitement, dans un contexte d’équité, d’inclusion et de développement social.

L’ONUSIDA a de même saisi cette occasion pour présenter sa stratégie d’accélération de la riposte en vue d’éliminer le sida en tant que menace de santé publique d’ici à 2030.

Le 15/03/2016 Par Ismail Ben Baba