Fermer

Gabon: le secteur minier parie sur la formation locale de ses cadres

Publié le 07/06/2016 à 19h33 Par Ismail Ben Baba

#Société
mines
© Copyright : DR

#Gabon : Le Gabon vient de se doter de sa première École des mines et de métallurgie située à Moanda (E3MG). L'objectif est de former localement les ressources humaines à même d'accompagner le développement du secteur.

Cette école est destinée à fournir le secteur minier local en ressources humaines, précise d'emblée alibreville.com dans sa publication du 7 juin. L'École des mines et de métallurgie située de Moanda (E3MG) a été inaugurée hier en grande pompe par le président Ali Bongo.

Le campus qui matérialise le partenariat dit «exemplaire» entre l’Etat gabonais et la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), 18 mois après le lancement des travaux, s’inscrit dans le cadre de la diversification de l’économie gabonaise, explique le site d'information.

L'enjeu pour le Gabon est de mettre en place des structures adéquates et de les accompagner en vue de former des techniciens supérieurs, capables de répondre efficacement aux besoins de transformation du pays. Selon Ali Bongo, cette nouvelle école dédiées aux mines participera à l’accélération des performances du complexe métallurgique situé dans la même ville et inauguré un an plus tôt.

«Cet établissement permettra aux jeunes diplômés de dénicher immédiatement un emploi à l’issue de leur formation, du moins au niveau local», a-t-il estimé.

Partenaire stratégique de cette réalisation, le groupe Eramet a insisté sur le caractère historique de cette inauguration, qui participe à une nouvelle étape de l’histoire du pays. Selon le président de la multinationale française, l’école de Moanda présente un caractère original.

«Trois diplômes y seront délivrés, à savoir le diplôme d’ingénieur de spécialisation en mines et métallurgie, la licence professionnelle en mines et métallurgie et la licence professionnelle en prospection minière», a souligné Patrick Buffet. alibreville.com ajoute que d'autres enjeux sont bel et bien adossés à cette nouvelle plateforme.

Il s'agit notamment de la consolidation du Partenariat public-privé (PPP) entre l’Etat gabonais et les entreprises industrielles du secteur minier, au premier rang desquelles Comilog. Il y a aussi le développement du secteur minier à travers le renforcement de son potentiel en capital humain.

Le 07/06/2016 Par Ismail Ben Baba