Fermer

Union africaine: la bourde de la nouvelle vice-présidente gambienne vis-à-vis d'Alpha Condé

Mise à jour le 08/02/2017 à 16h48 Publié le 08/02/2017 à 16h29 Par Mar Bassine

#Politique
Union Africaine: la bourde de la vice-présidente gambienne contre Alpha Condé

Fatumata Jallow-Tambajang aurait dû prendre son mal en patience.

© Copyright : DR

#Guinée : Alpha Condé, l'un des deux principaux médiateurs ayant permis à la crise gambienne d'être réglée pacifiquement, est tout remonté contre la vice-présidente d'Adama Barrow. Cette dernière a lâché une petite phrase malvenue que tous les chefs d'Etat ont entendu. Son micro n'était pas fermé...


Kiosque le360afrique. Fatumata Jallow Tambajang vient de faire sa première grosse erreur diplomatique. Lors du 28e Sommet de l’Union africaine, alors que le huis clos du 31 janvier suivait son cours, elle a demandé à prendre la parole concernant un rapport qui avait déjà été adopté, rapporte l’hebdomadaire Jeune Afrique. Sans doute, celle qui vient d’être fraîchement élue par Adama Barrow comme deuxième personnage de l’Etat gambien ignorait-elle les règles de fonctionnement de la Conférence des chefs d’Etat.


VOIR AUSSI:
Vidéo. Union africaine: Alpha Condé succède à Idriss Déby Itno


En tout cas, Alpha Condé le nouveau président en exercice lui a refusé la parole. Ce qui n’a pas été pour plaire à celle qui a été la cheville ouvrière de l’unification de l’opposition gambienne face à Jammeh. Oubliant de fermer son micro, Fatumata Jallow lancera un "he is crazy" ("il est fou"). L’ensemble des chefs d’Etat présents dans la salle ont évidemment entendu ces propos, particulièrement malvenus, lorsqu'on connaît le rôle joué par Alpha Condé dans le départ pacifique de Yahya Jammeh. Le fait que la vice-présidente gambienne ait voulu se rattraper en expliquant qu’elle voulait dire "it’s crazy" ("c’est fou") n’y a rien changé. Même après la conférence, Condé n’a pas décoléré. "Qu’elle ne s’avise pas de venir me voir", aurait-il dit à son cabinet.
Le 08/02/2017 Par Mar Bassine