Fermer

Le coût du barrage de Souapiti revu à 1,3 milliard de dollars

Publié le 09/02/2016 à 13h01 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

#Economie
barrage de Souapiti
© Copyright : DR

#Guinée : Le gouvernement guinéen a signé, mercredi 20 janvier, avec la société China International Water & Electric (CWE), le contrat de construction du barrage hydroélectrique de Souapiti. Une formalité qui intervient après le lancement des travaux en décembre dernier par le président Alpha Condé.

Le contrat signé par les parties, mercredi, à Conakry, fixe le nouveau coût de réalisation du barrage à 1,3 milliard de dollars US (contre 1,5 milliard initialement annoncés en décembre). Le gouvernement guinéen devra miser 15% de ce fonds. Quant aux partenaires chinois, ils prendront en charge les 85% du coût du projet.

Le contrat fixe la durée des travaux à 58 mois. L’accord donne mandat à l’ingénieur conseil français Tractebel Engineering GDF Suez d’assurer la supervision des travaux. La chinoise CWE et l’ingénieur français raflent ainsi leur second marché après le premier contrat bien rempli avec la réalisation du barrage de Kaléta.

Selon les autorités guinéennes la mise en marche de Souapiti pourrait mettre fin à la crise énergétique en Guinée. Avec cinq turbines, la puissance installée prévue est de 515 mégawatts. Ajoutée à celle de Kaléta, 240 mégawatts, les autorités guinéennes caressent ainsi l’espoir d’atteindre l’autosuffisance énergétique.

En signant le contrat tard dans la nuit du mercredi, le ministre de l’Energie, Cheick Taliby Sylla, s’est dit confiant quant au rôle que son pays va jouer en matière d’échange énergétique entre les différents pays de la sous-région.

Des lignes électriques relieront ainsi la Guinée au Mali, Burkina jusqu’au Niger, selon lui. «A partir de 2019, la Haute Guinée verra bien l’énergie de Kaleta. Et tout le reste du pays sera également approvisionné en énergie à partir du système Souapiti-Kaleta», a affirmé le ministre. Et d'ajouter : «l’objectif qui est l’électrification de toute la Guinée sera atteint en ce moment».

Ce contrat revêt une importance capitale pour la compagnie chinoise. Après avoir bouclé son premier marché de 526 millions de dollars sur Kalete, à la satisfaction du gouvernement guinéen, elle réaffirme son engagement à réaliser Souapiti dans le délai contractuel.
«Après Kaléta, on a encore besoin d’une coopération étroite Sino-guinéenne pour qu’on puisse créer un autre miracle pour les Guinéens. Avec le soutien du gouvernement et du peuple, nous allons sans doute finir les travaux de Souapiti dans le délai», a dit le vice-président de la CWE, Chen Xianwnoi.

Le 09/02/2016 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

à lire aussi