Fermer

Le président guinéen à Riyad pour attirer les investissements saoudiens

Publié le 22/03/2016 à 20h19 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

#Economie
arabie saoudite
© Copyright : DR

#Guinée : Le président Alpha Condé est en visite officielle en Arabie Saoudite depuis samedi 19 mars. Une visite à relent économique au regard des échanges qu’il a déjà eus avec les dirigeants du royaume.

Accompagné du ministre du Budget et de Koutoub Moustapha Sano, son tout nouveau Conseiller diplomatique qui jouit de solides relations dans le monde arabe, Condé multiplie les contacts en Arabie Saoudite.

Déjà, dimanche, il a eu un tête-à-tête avec le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud. Une rencontre au cours de laquelle les gestes étaient révélateurs de l’importance accordée de part et d’autre des relations entre les deux pays. Tapis rouge déroulé dans la cour royale, hymne nationaux, passage en revue de la garde royale, côté saoudien, élévation du roi Salmane à la «La dignité de grand-croix de l’Ordre national du mérite de Guinée», côté guinéen, aucun détail n’a été omis.

Pour le reste, les discussions avec les autorités saoudiennes ont essentiellement porté sur la redynamisation du commerce, le financement des infrastructures routières, économiques, culturelles et religieuses, et la défense.

Le royaume d’Arabie Saoudite, par son ministre des Finances, s’est dit prêt à discuter des projets en instance de réalisation. Dans ce cadre, une mission technique saoudienne est attendue dans les prochaines semaines à Conakry. Elle va discuter avec les autorités guinéennes des projets qui nécessitent leur accompagnement, a fait savoir sur les médias publics guinéens, le ministre des finances saoudien, le Dr Ibrahim Bin Abdulaziz Al-Assaf.

Riyad et Conakry ont également décidé de la création des postes d’attaché commercial dans leurs ambassades respectives pour renforcer les liens commerciaux entre les deux pays.

Selon le président du Conseil des Chambres de commerce du royaume, Dr Abdul Rahman Al Zamil, les deux parties conviennent aussi de constituer un «Conseil des hommes d’affaires». Ce dernier sera chargé «d’identifier les domaines d’investissements de part et d’autre».

Par ailleurs, la Guinée et l’Arabie Saoudite projettent l’organisation «dans les meilleurs délais d’un forum Guinéo-saoudien», a dit Al Zamil, ajoutant que «la Guinée est considérée par les investisseurs saoudiens comme l’un des pays prioritaires où il faut investir».

En plus de quelques membres du gouvernement et hommes d’affaires, Alpha Condé a débarqué à Riyad avec des religieux. Parmi eux figure le grand imam de la mosquée Fayçal de Conakry. Leur mission est d’appuyer les négociations  pour une reprise du pèlerinage sur les Lieux Saints de l’Islam.

Pour rappel, l’Arabie Saoudite refuse l’octroi de visas aux pèlerins guinéens depuis 2014 en raison de l’épidémie d’Ebola.
Sur cette question, le royaume souhaite la participation des pèlerins guinéens à la prochaine édition une fois l’approbation de son ministère de la Santé.

Le 22/03/2016 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara