Fermer

Bientôt une semaine de l’entrepreneuriat dans le numérique en Guinée

Publié le 25/04/2016 à 19h25 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

#Economie
numérique
© Copyright : DR

#Guinée : La Guinée abrite du 17 au 21 mai prochain une semaine de l’entrepreneuriat dans le numérique. Cette initiative vise à identifier et à accompagner les startups à potentiel du secteur.

Conjointement organisée par le ministère des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique et l’Agence guinéenne de promotion des investissements privés (APIP), «La semaine de l’entrepreneuriat dans le numérique et les webdays» servira de tribune au gouvernement pour promouvoir les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Les organisateurs qui entendent regrouper chercheurs, experts et entrepreneurs durant une semaine, espèrent ainsi créer un espace d’information, de formation et d’accompagnement des jeunes dans la création de solutions numériques adaptées aux opportunités locales. Ce qui permettra, croient-ils, de contribuer au développement durable du pays.

Le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, Moustapha Mamy Diaby, assure que durant cette semaine de l’entrepreneuriat dans le numérique, le travail partira de l’identification à l’insertion des jeunes, en passant par la sensibilisation et l’accompagnement.

«Il est impossible d’imaginer la vie aujourd’hui sans l’écosystème des technologies de l’information et de la communication. Tout ce que nous faisons a besoin d’une application des TIC. D’où la nécessité d’accompagner le génie créateur des jeunes guinéens dans ce domaine», justifie-t-il.

Trois sites sont retenus pour abriter les conférences et expositions. L’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, la Bluezone de Dixinn et l’Université privée Koffi Anan.

Pour participer à la compétition les développeurs des applications innovantes doivent être de nationalité guinéenne.
Ces talents devront ensuite être âgés de 18 à 35 ans. Le comité d’organisation relative cependant ce critère en offrant la possibilité à toutes les compétences guinéennes de tous les âges de présenter leurs prototypes et leurs solutions le dernier jour qu’il appelle «Innovation’s day».

Dix projets seront sélectionnés par un jury à l’issue des expositions. Ceux-ci bénéficieront d’une incubation de six mois.

L’Etat guinéen évoque même la possibilité de s’adjuger les initiatives qu’il jugera sérieuses pour motiver la création d’applications numériques dans le pays.

L’APIP entend apporter tout son appui pour favoriser les investissements privés dans le numérique et permettre à la Guinée de se joindre à la révolution numérique globale.

«Il va y avoir de l’innovation et donc un levier de croissance pour le pays. Nous allons avoir un programme d’accompagnement pour permettre aux jeunes qui offrent des projets de trouver des preneurs», assure le directeur général Gabriel Curtis.

Le 25/04/2016 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara