Fermer

La société turque Hi-Tek intéressée par un projet de 5.000 logements à Conakry

Publié le 14/06/2016 à 19h16 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

#Economie
logements sociaux
© Copyright : DR

#Guinée : La compagnie turque Hi-Tek Construction Industry & Trading Co veut intégrer le secteur de l’habitat en Guinée. Les discussions entre la compagnie turque et les autorités guinéennes tournent autour de la construction de 5.000 logements.

Hi-Tek Construction Industry & Trading Co. Ltd travaille sur ce projet de logements sociaux avec la Société nouvelle de commerce (Sonoco). Un partenaire guinéen qui opère dans l’immobilier, la métallurgie, la minoterie, le transport et la logistique.

Ce lundi 13 juin, c’est devant le président Alpha Condé que l’entreprise turque a officiellement manifesté son intérêt pour ce projet de construction de logements sociaux qui est pour l’instant en gestation.

Reçu en effet par le Chef de l’Etat guinéen, le président de Hi-Tek, Hasan Saçan, a confié que ce projet sera réalisé sur financement turc. «Nous allons essayer de voir comment trouver le financement au niveau de la Turquie pour ce grand projet de 5.000 logements», a commenté Saçan à sa sortie d’audience, sans donner des détails sur le site qui abritera le projet, de même que la date exacte de son démarrage.

Le président Alpha Condé qui souhaite attirer plus d’investisseurs étrangers dans le pays ne pouvait souhaiter mieux. Il a rassuré les nouveaux partenaires turcs de la disponibilité de la Guinée à sécuriser leurs investissements pour un partenariat gagnant-gagnant.

Rappelons que ce groupe Hi-Tek, spécialisé dans la construction de maisons résidentielles et commerciales, n’est pas la première à manifester cette ambition pour le domaine de l’habitat en Guinée. Il arrive dans un secteur qui connait déjà la présence du groupe marocain Addoha qui travaille déjà sur la construction de 3.000 logements.

Fin avril, le gouvernement guinéen avait aussi lancé un projet de construction de 768 logements sociaux destinés aux personnes à faibles revenus à Dubréka, une ville périphérique située à 50 km de Conakry.

Le 14/06/2016 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

à lire aussi