Fermer

Alpha Condé invite la Finance islamique à saisir les opportunités d’investissement en Afrique

Publié le 03/08/2016 à 18h10 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

#Economie
Alpha Condé
© Copyright : DR

#Guinée : Le président Alpha Condé a invité mardi les investisseurs du monde musulman à saisir les énormes possibilités d’investissement qu’offre le continent africain. Il s’exprimait ainsi à l’ouverture des travaux du 12e Forum islamique économique mondial (WIEF) qui se tient en Indonésie.

Invité spécial au 12e WIEF qui se déroule du 2 au 4 août à Djakarta, en Indonésie, autour du thème «Décentraliser la croissance, autonomiser les affaires», le président guinéen a appelé le monde de la finance islamique à investir pour la croissance économique, la réduction de la pauvreté  et le développement humain en Afrique.

Dans un discours devant quelque 2.500 délégués venus d’une centaine de pays, relayé par la télévision d’Etat, le président Condé a jugé le thème de ce forum «approprié».

Il a plaidé pour que le continent africain soit au rendez-vous de la quatrième révolution industrielle. «L’Afrique a raté les trois premières révolutions. Mais une chance nous est offerte avec la quatrième révolution basée sur les nouvelles technologies de l’information», a-t-il noté.

La 12e édition du Forum islamique économique mondial, qui a ouvert ses travaux hier mardi, abordera diverses thématiques liées à la finance islamique et son rôle dans le financement des infrastructures dans les pays musulmans, la promotion des produits halal dans les domaines de l'alimentaire et le tourisme.

Le rôle des PME comme locomotive de la croissance économique et les technologies de l'information occupent également une place centrale dans ces échanges.

En mettant en exergue les potentialités que regorge son pays en matière agricole, énergétique et minière, Alpha Condé a rappelé dans son discours les réformes juridiques et institutionnelles mises en place par son gouvernement pour protéger les investissements.

Et si le président guinéen a décidé de mettre en valeur les atouts de son pays, c’est parce que d’après lui, ce forum constitue un outil d’intégration pour l’économie mondiale et un cadre qui permettra de trouver des solutions «innovantes» à la plupart des défis auxquels les Etats sont confrontés.

«Nous accordons un intérêt particulier aux thèmes de ce forum qui permettront à la Guinée et à d’autres pays l’amélioration de nos politiques publiques», a-t-il mentionné.

Un message qui semble être tombé dans des oreilles attentives. Puisqu’en marge des travaux de ce forum qui prend fin mercredi, le chef de l’Etat guinéen a déjà eu des échanges avec le président de la Banque islamique de développement (BID), Bandar Al Hajjar, autour de certains projets énergétiques.
Le 03/08/2016 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara