Fermer

Guinée. Délestages: Alpha Condé tente de calmer les manifestants

Publié le 12/01/2018 à 12h54 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Economie
Alpha Condé sur le site de Souapiti

Alpha Condé sur le site de Souapiti.

#Guinée : Tandis que les émeutes anti-délestages électriques se poursuivent à Conakry, le président Alpha Condé s'est rendu sur le site du barrage hydroélectrique de Souapiti, l'autre espoir pour l'électrification de la Guinée.

Face à la crise d'électricité à Conakry, Alpha Condé et son gouvernement indiquent que le problème ne sera résolu qu'une fois le barrage hydroélectrique de Souapiti terminé.

Avec une capacité prévisionnelle de 515 MW, celui-ci devrait être livré en 2020, dernière année du second mandat d'Alpha Condé. Mercredi, le président s'est rendu sur le chantier situé à plus de 120 kilomètres de Conakry. Là, il a pu constater les "avancées" enregistrées dans la réalisation de ce barrage très attendu. Le président Condé a également procédé à la coupure du cordon inaugural de la cité du personnel et à la fermeture du batardeau sur le fleuve Konkouré.


LIRE AUSSI: Guinée: énergie, avancées dans la construction du grand barrage Souapiti


"Il faut que les gens soient patients et qu’ils reconnaissent que la Guinée avance. Parce qu’en cinq ans, on a fait un barrage et nous sommes en train de terminer le deuxième", a déclaré Alpha Condé au terme de sa visite.

En compagnie du président de la République, le ministre en charge de l'Energie a indiqué que la fermeture du batardeau marque le début de la phase la plus active dans la construction d'un barrage. "La géotechnique du sol est terminée, les roches sont identifiées, les plots sont installés, il reste maintenant à couler le barrage", a expliqué le ministre de l'Energie.


LIRE AUSSI: Guinée: un "Château d'eau" en proie aux revendications d'eau et d'électricité


Le barrage de Souapiti accumulera 6 milliards de mètres cubes d’eau, suffisant pour faire fonctionner quatre groupes capables de produire 450 MW. Souapiti, selon le ministre, pourra aussi alimenter le barrage hydroélectrique de Kaléta (240 MW), situé en aval du fleuve Konkouré. "Kaléta aura une ressource qui n’est autre que Souapiti pour pouvoir alimenter 24h/24", a assuré le ministre Sylla.

Pour sa part, Amara Camara, le directeur du projet, a confirmé que le barrage de Souapiti pourrait être livré en 2019, soit un peu plus tôt que prévu, pour soulager les Guinéens.

Lancé en 2015, Kaléta a déçu beaucoup de Guinéens. Depuis le début de la saison sèche, mi-décembre, Conakry a renoué avec les délestages électriques. Ce qui a suscité des remous sociaux dans plusieurs quartiers. Sur la défensive, le gouvernement a en partie justifié la pénurie d'électricité par l'étiage du fleuve Konkouré. Le ministre de l'Energie a fini par révéler que le barrage de Kaléta n'avait pas de retenue d'eau. Une réalité jusqu'ici peu connue par beaucoup de Guinéens.





Le 12/01/2018 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou