Fermer

Kagamé promet l’expertise du Rwanda dans la gouvernance et la réconciliation

Publié le 10/03/2016 à 14h07 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

#Politique
Kagamé-Condé
© Copyright : DR

#Guinée : Le président Paul Kagamé a fait part mercredi de la volonté du Rwanda d’apporter tout son soutien à la Guinée en matière de gouvernance et de réconciliation nationale. Deux domaines dans lesquels son pays est cité en modèle sur le continent.

La Guinée peut désormais compter sur le Rwanda. En visite de travail et d’amitié à Conakry les 8 et 9 mars, Paul Kagamé a promis un accompagnement dans plusieurs domaines.

Tout en écartant toute possibilité d’aide financière à Conakry, Kagamé a cependant indiqué que les autorités guinéennes pouvaient compter sur lui dans les domaines de la réconciliation et de la gouvernance administrative et financière. «Le Rwanda n’est pas un pays donateur, mais nous allons apporter beaucoup plus de valeur que d’argent. Ce que le Rwanda peut apporter, c’est la compréhension et la volonté de travailler avec la Guinée», a-t-il fait savoir.

«Nous allons partager les réflexions sur la réconciliation afin que nous puissions, de part et d’autre, choisir ce qui sied le mieux à la situation. Nous allons partager avec la Guinée et les Guinéens, ce que nous avons traversé, ce que nous avons appris pour réaliser ce niveau de réconciliation qui a aidé le pays à se relever, à réussir sa stabilité politique et socioéconomique», a-t-il ajouté au terme de sa visite dans la capitale guinéenne.

Sept accords de coopération

Au total sept accords de coopérations ont été signés. Ils portent pour l’essentiel sur une consultation diplomatique régulière entre les deux pays, la santé et sciences médicales, la planification, l'environnement et la gestion des ressources.

Les deux pays ont en outre signé une autre convention relative aux services aériens, avec à la clé l’ouverture très prochaine d’une ligne aérienne Abidjan-Conakry par RwandAir.

«Nous allons examiner beaucoup de sujets, y compris les questions de déchets qui affectent notre environnement. Et si nous travaillons ensemble, nous pouvons définitivement surmonter la plupart des questions environnementales tout comme celles relatives à la gestion de nos ressources», a réitéré Paul Kagamé.

Un modèle pour Condé

Pour le président guinéen Alpha Condé, le renforcement de l’axe Kigali-Conakry augure de belles perspectives pour son pays. D’autant que le Rwanda est «un bon exemple» sur le continent en matière de gouvernance. «Tout le monde reconnait que le Rwanda est économiquement et administrativement bien géré. Malgré le génocide, il a fait un pas de géant. C’est pourquoi on veut profiter de leur expérience», a dit le président Condé. «Je n’ai aucune honte de dire qu’un pays africain est mieux géré que la Guinée. Le Rwanda est un bon exemple pour moi».

Au cours du passage de Kagamé à Conakry, les deux pays ont approuvé la création d’une commission mixte paritaire chargée de veiller à la bonne marche de leur coopération. La première session de ladite commission se tiendra à Kigali.

En attendant, le tout premier ambassadeur du Rwanda en Guinée est déjà en poste à Conakry depuis le début de la semaine.

Le 10/03/2016 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

à lire aussi