Fermer

Guinée - Elections locales: les candidats indépendants refusent d'être mis sur la touche

Mise à jour le 10/04/2017 à 18h24 Publié le 09/04/2017 à 23h18 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Politique
élection présidentielle
© Copyright : DR

#Guinée : Face à un code électoral adopté en février dernier et très restrictif à leur égard, les candidats indépendants aux futures élections locales en Guinée unissent leurs efforts. Ils ont mis en place la Synergie d'action des candidats indépendants pour défendre l'égalité des chances entre tous.

Personne ne connaît encore la date de ces élections. Mais chez les aspirants à la candidature indépendante, c'est déjà la veillée d'armes.  En début de semaine, ceux-ci ont mis en place la SYACIG (la Synergie d'action des candidats indépendants de Guinée) pour ne pas se laisser mettre sur la touche par la majorité influente des politiques. Celle-ci a fait adopter en février une version controversée du code électoral qui prévoit la désignation des chefs de quartier et de districts au prorata des résultats des élections communales. Pour l'élection des maires, ce code électoral non encore promulgué n'autorise que les candidatures issues des partis politiques.

La cour constitutionnelle est attendue sur ce code révisé. Et avec la SYACIG, les candidats indépendants croient disposer d'un moyen pour faire annuler cette version contestée du code.

Ils présentent la Synergie comme une plateforme qui doit favoriser l'adhésion de tous les candidats concernés et faciliter l'élection d'un grand nombre de candidatures indépendantes. " Au regard de l'importance d'une dynamique citoyenne voulue par la loi aux élections communales, l'émergence des candidatures indépendantes s'avère une impérieuse nécessité. C'est pourquoi la SYACIG lance un appel pressant à tous les candidats indépendants pour se joindre à elle afin d'impulser une nouvelle dynamique ", ont déclaré les responsables.

Selli Ly, le porte-parole de la Synergie explique qu'il s'agira dans un premier temps de renforcer les capacités des candidats indépendants. Ainsi, ils sauront rédiger leurs projets de société. Des aspirants à la candidature indépendante à Conakry et dans les provinces ont pris part à la première rencontre qui s'est tenue à Conakry du 3 au 4 avril. "Il faut que les candidats indépendants sachent qu'ils ne sont pas des adversaires ni des ennemis, nous voulons tous du développement socioéconomique de ce pays",  a souligné Youssouf Kaba, un autre membre de la Synergie.

Déjà, la SYACIG exige la tenue des élections législatives courant 2017. Sur ce point, elle rencontre l'opposition qui menace de passer à de nouvelles actions de rue pour exiger du pouvoir la tenue de ces élections qui auraient dû être organisées depuis le premier semestre de 2014.
Le 09/04/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

à lire aussi