Fermer

Guinée: le président de la Commission électorale nationale destitué

Publié le 04/07/2017 à 20h03 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Politique
Bakary Fofana CENI Guinée

Bakary Fofana, président de la CENI Guinée.

© Copyright : DR

#Guinée : Réunis en plénière extraordinaire ce mardi, des commissaires ont élu le remplaçant du président de la CENI, l'institution en charge de l'organisation des élections en Guinée. Le nouveau président s'appelle Salif Kébé. Il était jusqu'ici le porte-parole de l'institution.

Le calme était pourtant revenu au sein de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) après un premier avertissement des frondeurs. Mais Bakary Fofana, qui aurait présenté des excuses et accepté le Comité de trésorerie, n'aurait pas changé dans les faits durant la semaine dernière.

Hier lundi, 10 commissaires, soit plus de 2/3 des membres de l'institution lui ont alors adressé une motion de défiance à travers laquelle ils l'ont informé d'un remaniement partiel du bureau exécutif de la CENI.

Ce mardi, la plénière extraordinaire, tenue à huis clos, n'a pas connu la participation du président destitué. Durant six heures, les contestataires ont longuement discuté du remplacement de Bakary Fofana qu'ils accusent de gestion opaque des ressources de l'institution. Finalement, Salif Kébé a été élu à l'unanimité par les 18 commissaires contestataires.

Les 18 commissaires constituent plus de la moitié des membres du bureau exécutif de l'institution, qui compte 25 commissaires. Ainsi, ce sont quatre commissaires qui sont restés avec Bakary Fofana. Puisque deux des quatre commissaires décédés n'ont jamais été remplacés, alors qu'une commissaire est malade.


LIRE AUSSI : Guinée: calme précaire à la CENI après des excuses de son président


"Ma pensée va à l’ensemble des commissaires, ceux qui sont présents et surtout à ceux qui sont absents. Hier, nous enterrions notre collègue Yéro Condé. Avant lui, il y a eu Maxim Caliva Koivogui, Dr. Ibrahima Diallo, Yaya Kane et il y a eu Sekou Ben Sylla dans l’ancienne CENI", a entamé Salif Kébé, le nouveau président de l'institution en charge de l'organisation des élections en Guinée.

Dans cette brève déclaration à la presse, Salif Kébé a affiché ses ambitions. Il laisse comprendre qu'il veut surtout se démarquer de son prédécesseur. "Je veux dire que le président de la CENI n’est pas le potentat ou celui qui donne des ordres irrévocables. C’est plutôt celui qui exécute la décision collégiale de l’ensemble des commissaires et c’est ce que j’entends faire dans l’humilité et dans la sérénité, mais aussi dans la détermination", a-t-il déclaré.

Pour le moment, Bakary Fofana n'a pas encore réagi à l'élection de son successeur. Durant toute cette journée de plénière, il est resté cloîtré son bureau.

Il faut signaler que le mandat du bureau exécutif actuel de la Commission électorale nationale indépendante court jusqu'en 2019.

Le 04/07/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou