Fermer

La France contribue au développement des infrastructures dans le nord

Publié le 08/04/2016 à 15h41 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Société
Tissilé
© Copyright : DR

#Guinée : La France et les autorités maliennes ont procédé le 6 avril 2016, à l’inauguration du barrage de Tissilé situé dans la commune rurale de Tessalit. Cette infrastructure permet la remontée du niveau d’eau des puits environnants et la régénération de la palmeraie de Tessalit.

Cet investissement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet «Sécurité et développement au nord du Mali», d’un montant de 1 million d’euro, financé à hauteur de 75 % par l’Agence française de développement et de 25 % par l’Agence d’investissement des collectivités territoriales (ANICT).

La réalisation de ce barrage s’inscrit dans le cadre d’un programme d’investissement signé le 6 juillet 2015, en présence du ministre de la Solidarité, de l'action humanitaire et de la reconstruction du nord.

Ce projet a pour objet de réaliser des investissements et leur mise en œuvre simple et rapide au nord du Mali, contribuant à l’amélioration des conditions de vie des populations bénéficiaires et à la reprise de l’activité économique locale.

Outre le barrage de Tissilé, plusieurs actions ont été réalisées dans le cadre de ce projet, après une large et inclusive consultation de tous les acteurs concernés. Il s'agit notamment de l’acquisition d’un groupe électrogène de 100 kva, à Aguelhoc, de l’électrification de la commune d’Anefis (groupe électrogène de 85 kv et un réseau de distribution), de la construction d’un Centre de santé à Djounhane, la réhabilitation du Centre de santé à Esouk, etc.

Toujours dans le cadre de l’exécution de ce programme qui s’étend sur un an, d’autres infrastructures seront réalisées dans les prochaines semaines, notamment la réhabilitation de Centres de santé communautaires et la réalisation d’ouvrages hydrauliques.

Avec ce programme d’investissement en infrastructures de base en faveur des populations, la France contribue à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation.

Le 08/04/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté