Fermer

Guinée: cinq des 55 Guinéens expulsés par Trump sont arrivés à Conakry

Publié le 20/03/2017 à 18h37 Par Tokpanam DORE

#Société
Aéroport de Conakry

Aeroport de Conakry

#Guinée : Le ministère guinéen des Affaires étrangères a indiqué que cinq Guinéens rapatriés des Etats-Unis sont arrivés à Conakry dans la soirée de vendredi 17 mars par un vol de la Royal Air Maroc. Cinquante autres devraient les suivre dans les jours à venir.

En février dernier, l'ambassadeur de la Guinée aux Etats-Unis avait dû choisir entre le rapatriement de 55 de ses compatriotes et voir tous les Guinéens privés de visas des Etats-Unis. Et Mamady Condé avait finalement accepté le rapatriement de ses compatriotes présentés comme des gens en situation irrégulière et détenus dans les prisons américaines. "Mettez-vous à notre place. Qu'est-ce qu'il faut choisir entre le pays et 55 personnes considérées comme des criminelles... L'ambassade était obligée de laisser partir ces 55 pour sauver le pays",  avait rapporté l'ambassadeur. Avant d'extrapoler : "C'est pour vous dire que l'heure est grave, il y a vraiment le feu à la maison".

En faisant l'annonce du rapatriement de ces Guinéens, en février dernier, l'ambassadeur Mamady Condé avait indiqué que quelque 2.000 autres Guinéens se trouveraient dans des situations identiques aux Etats-Unis, donc expulsables. Ceux-ci attendraient d'être situés sur leur sort. A Conakry, le ministère des Affaires étrangères s'apprête à donner d'amples informations sur le cas de ces Guinéens rapatriés ou en passe d'être rapatriés.


LIRE AUSSI : Vidéo. Trump expulse 55 Guinéens: leur Ambassadeur à Washington explique


Depuis juillet 2014, la Guinée enregistre une vague de rapatriements. Le 14 mars dernier, en vue de fuir la vie précaire en Libye, 98 migrants guinéens ont été rapatriés à leur demande. L'Organisation internationale de la migration (OIM) a indiqué que 146 ressortissants guinéens devaient initialement rentrer sur Conakry, mais la situation sécuritaire particulièrement tendue en Libye a empêché 51 d'entre eux d'atteindre l'aéroport. Ceux-ci sont restés regroupés à l'ambassade de Guinée à Tripoli...

Par ailleurs, selon Flavio Di Giacomo, porte-parole de l'OIM en Italie, 2.092 migrants venus de la Guinée sont arrivés à Lampeduza et  au niveau des côtes siciliennes durant les deux premiers mois de l'année 2017. Les Guinéens se placent ainsi, pour la première fois, à la tête du peloton des migrants arrivés sur les côtes italiennes, devant les Nigérians et les Erythréens...

Face à l'immigration des jeunes, les autorités guinéennes misent sur la formation professionnelle. Mais leur vision n'empêche pas, pour l'instant, l'augmentation des candidats à la recherche de l'eldorado.
Le 20/03/2017 Par Tokpanam DORE