Fermer

Nigéria: des attentats contre les ambassades US et de Grande-Bretagne déjoués

Mise à jour le 12/04/2017 à 18h16 Publié le 12/04/2017 à 18h05 Par Mar Bassine

#Société
Nigéria: des attentats contre les ambassades US et de Grande-bretagne déjoués
© Copyright : DR

#Guinée : Boko Haram, l'organisation terroriste la plus meurtrière du continent, projetait des attentats contre les ambassades des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne à Abuja. Mais le projet a été déjoué et plusieurs personnes ont été arrêtées, ont affirmé les autorités policières ce mercredi.


D'après Fox News, les forces nigérianes ont déclaré mercredi avoir déjoué un projet d'attentats que projetaient des personnes liées au groupe islamique Boko Haram contre les ambassades des États-Unis et de Grande-Bretagne.

Un communiqué du ministère de l'Intérieur nigérian affirme que le mois dernier, il a démentelé un réseau terroristes qui avait «planifié d'attaquer» les ambassades ainsi que des «autres intérêts occidentaux» à Abuja, la capitale, nigériane.


LIRE AUSS: Niger: reddition d'une vingtaine de combattants de Boko Haram

Toujours selon le communiqué, cinq suspects ont été arrêtés dans l'Etat de Benue et dans la capitale fédérale, ne fournissant aucun détail supplémentaire. Foxnews affirme n'avoir pas pu joindre immédiatement les fonctionnaires du ministère. De même, l'ambassade des États-Unis n'a pas répondu à sa demande d'informations.

Mise en garde depuis 4 mois


Rappelons que le 5 décembre 2016, le Département d'Etat avait émis un avertissement de voyage pour le Nigéria, annonçant que Boko Haram avait ciblé des édifices publics et des sites de la capitale. 

Muhammadu Buhari, président du Nigéria, avait déclaré fin 2016 que la rébellion de Boko Haram avait été "écrasée". Cependant, les combattants de la nébuleuse terroriste continuent d'être une véritable menace dans la vaste région du lac Tchad défiant la force multinationale régionale. Plus grave encore, la nébuleuse Boko Haram utilise de plus en plus des enfants, en particulier les filles, comme bombes humaines pour commettre des attentats.


LIRE AUSSI: Nigeria: Buhari botte enfin l'arrière-train de Boko Haram

En sept ans, ses attaques terroristes ont tué plus de 20.000 personnes et poussé à l'exode quelque 2,6 millions d'habitants tout en créant une famine touchant plusieurs autres millions de Nigérians. A noterqu'une faction de Boko Haram est alliée au groupe de l'Etat islamique.
Le 12/04/2017 Par Mar Bassine