Fermer

Guinée: le charbon réapparaît au nord et fait un mort

Publié le 21/04/2017 à 11h35 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Société
Hopital préfectoral de Koubia

#Guinée : Le charbon bactéridien refait surface à Koubia, une préfecture située à plus de 400 kilomètres de Conakry, au nord du pays. Une personne est décédée mercredi, cinq autres se trouvent dans une situation critique.

La maladie est réapparue à Matakaou, une des cinq sous-préfectures de la circonscription de Koubia, suite à la consommation d'une viande de boeuf par quelques habitants. Jusqu'ici, ce village d'éleveurs était épargné de la maladie qui a fait 11 morts en 2014 et un en 2015, dans deux autres sous-préfectures de la circonscription.

Parmi la dizaine de personnes infectées, Thierno Hassimiou Diallo a succombé à la maladie après une semaine d'hospitalisation au plus grand hôpital de la région. Cinq autres personnes sont toujours sous soins. 


LIRE AUSSI: Guinée: Ebola disparaît et les compagnies aériennes filent à nouveau le grand amour avec Conakry


 


"Le bilan risque de s'alourdir car on ne connaît pas le nombre de personnes ayant consommé la viande", a alerté le directeur préfectoral de Labé (région de laquelle relève Koubia) en charge de l'Elévage, Mamadou Kalifa Diallo.  Qui, a également prévenu qu'on ne maîtrisait pas le nombre d'animaux infectés. Une campagne de vaccination a donc été lancée pour limiter les infections. Et jusqu'à nouvel ordre, les habitants ne pourront manger de la viande de boeuf que sur conseil des vétérinaires.

Les autorités sanitaires du pays ont dû unir les efforts pour freiner une propagation de l'infection. Vétérinaires et médecins sont donc déployés sur le terrain. "Le suivi des cas de charbon demande une conjugaison des efforts. Surtout pour le transport sécurisé des corps, ce sont les médecins qui sont sollicités",  a expliqué Diallo. 
Le 21/04/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

à lire aussi