Fermer

Guinée. Viol: l'artiste et le marabout acquittés après l'aveu de l'élève

Mise à jour le 19/07/2017 à 15h26 Publié le 19/07/2017 à 14h58 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Société
Marcus Banlieuz'art

#Guinée : Marcus, la star de la musique urbaine de Guinée, salie par une affaire de viol sur une élève de 18 ans, a été acquitté lundi par un tribunal de Conakry. Avant la décision du tribunal, l'élève a avoué qu'elle mentait sur l'artiste.

Avant la dernière audience, lundi, Fatoumata N'Diaraye Diallo était passée aux aveux dans une courte vidéo largement partagée sur le réseau social Facebook. Elle a dit avoir été induite en erreur par certains de ses proches qui lui ont demandé d'accuser Abdoul Aziz Bangoura, alias Marcus, de viol.

Ce lundi, pour sa dernière parole avant la décision du tribunal, la jeune fille de 18 ans a réitéré cet aveu devant le juge. "Il n’y a jamais eu de viol sur ma personne. Je n’ai jamais été violée. On m’a demandé de mentir sur Marcus. Il n’en est rien. Par contre, Koulako m’a menti. Il a trompé ma mère dans le but de recouvrer sa liberté", a-t-elle dit au juge.

Un aveu qui a certainement pesé dans la décision du juge. Celui-ci a déclaré que le fait de viol n'est pas établi à l'égard d'Abdoul Aziz Bangoura, alias Marcus. Même le marabout Koulako Kourouma, alias Simbo, a été acquitté par le tribunal criminel. Pourtant, le procureur avait requis 10 ans de prison contre lui.


LIRE AUSSI : Guinée. Viol: la star de la musique urbaine, l'élève et le marabout


Défendu bec et ongles par la partie civile, Simbo a fini par être présenté comme le malfaiteur dans cette affaire. En tout cas, Koulako Kourouma recouvre la liberté après près d'une année passée à la prison centrale de Conakry.

Quoique leurs clients blanchis, certains avocats de la défense ont estimé que la jeune Fatoumata N'Diaraye Diallo devrait être admise dans un centre psychiatrique pour un contrôle. Tant ses propos ont été inconstants et parfois contradictoires tout au long du procès.

A l'audience du 3 juillet dernier, Fatoumata N'Diaraye Diallo présentait Marcus comme celui qui l'aurait déflorée contre son gré. Pire, ce viol lui aurait légué une grossesse indésirable suivie d'une fausse couche. L'artiste a toujours nié cette accusation allant jusqu'à se demander pourquoi la jeune dame se comportait ainsi.


LIRE AUSSI : Guinée.Viol: 12 ans de réclusion criminelle pour un diplomate canadien en cavale


Au lendemain de la tombée de la décision du tribunal, Marcus a tenu à remercier tout ceux qui lui ont fait confiance. "Je savais que la vérité finirait par triompher, et elle a triomphé hier. Je ne suis pas un violeur, et cela a été établi par le tribunal de première instance de Dixinn", a confié, mardi, l'artiste du groupe Banlieuz'art, au correspondant de le360 Afrique à Conakry.

A la question de savoir s'il va se retourner en justice contre la jeune demoiselle, l'artiste dira que la suite de cette affaire dépendrait de ses avocats. "Pour moi, l'essentiel est fait, je suis blanchi à la face du monde", a-t-il ajouté.

 

Le 19/07/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

à lire aussi