Fermer

Guinée: l'ancien ministre des Mines condamné à 7 ans de prison par la justice américaine

Mise à jour le 26/08/2017 à 18h44 Publié le 26/08/2017 à 18h37 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Société
Mahmoud Thiam

Mahmoud Thiam.

© Copyright : DR

#Guinée : Arrêté en décembre 2016 pour des soupçons de corruption et de blanchiment d'argent, l'ancien ministre guinéen des Mines Mahmoud Thiam a finalement été condamné à 7 ans de prison par la justice américaine. En mai dernier, le gouvernement guinéen s'était réjoui de son jugement.

En mai dernier, l'ex-ministre des Mines sous la junte qui a dirigé la Guinée de fin 2008 à fin 2010, a été reconnu coupable de blanchiment pour un montant de 8,5 millions de dollars de pots-de-vin perçus lors de son passage au gouvernement entre 2009 et 2010. Alors qu'il encourait jusqu'à 10 ans de prison, la justice américaine a décidé de le condamner à 7 ans.

L’argent de pots-de-vin blanchi par Mahmoud Thiam a été reçu de Sam Pa, l'un des principaux dirigeants de l'entreprise chinoise China International Fund. Selon l'accusateur, China Sonangol, une autre entreprise chinoise, était également dans le coup. Les deux entreprises ont versé cette somme à Thiam après avoir décroché de «juteux» droits d’exploitation miniers en Guinée grâce à son intervention.


LIRE AUSSI : Guinée. Corruption: la justice américaine juge l'ex-ministre guinéen coupable

 
«Le jugement d’aujourd’hui montre que lorsqu’on envoie à New York de l’argent obtenu de crimes, que cela soit du trafic de drogue, de l’évasion fiscale ou de la corruption, on s’expose à une longue peine de prison», a souligné le procureur fédéral de Manhattan Joon Kim, cité dans un communiqué.

Mahmoud Thiam avait notamment utilisé les 8,5 millions de dollars pour payer l’école de ses enfants et s’acheter une maison de 3,75 millions de dollars près de New York. Cette façon d'utiliser cet argent avait surtout choqué les Guinéens. "Je crois qu'il ne méritait pas moins de 10 ans de prison", estime Souleymane Camara à Conakry.

A Conakry, le gouvernement n'a pas encore réagi à la décision de la justice américaine. Mais après le jugement, en mai dernier, la Guinée avait été "extrêmement reconnaissante envers les procureurs des Etats-Unis pour le travail minutieux accompli afin de dévoiler les activités de Mahmoud Thiam. Travail qui a été soutenu par les autorités guinéennes tout le long de la procédure"
Le 26/08/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou