Fermer

Guinée: un pont s'écroule et toute une préfecture coupée du reste du pays

Publié le 19/09/2017 à 15h11 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Société
Le pont a cédé à N'Zérékoré

#Guinée : La préfecture de Lola, située à l'extrême sud-est de la Guinée, à la frontière avec la Côte d'Ivoire et le Liberia, est coupée du reste de la Guinée depuis la nuit du dimanche au lundi 18 septembre. Le pont la reliant à la capitale régionale, N'Zérékoré, a cédé sous le coup de l'âge et des pluies.

La faute aux pluies torrentielles qui s'abattent sur la Guinée depuis juillet. Dans cette région du sud-est du pays, la pluie était pourtant devenue inhabituellement rare au mois d'août dernier. Mais son retour a été fatal pour les habitants. Sur la route nationale N'Zérékoré-Lola, le pont sur une rivière à l'entrée de N'Zérékoré a complètement cédé sous le coup de l'âge et des pluies diluviennes.

Des témoins ont rapporté qu'aucun véhicule n'était sur le pont au moment où il cédait dans la nuit. Mais les habitants se demandent quand est-ce que ce pont sera rétabli pour que la circulation reprenne. En plus de la préfecture de Lola, des quartiers périphériques de N'Zérékoré, chef-lieu de cette région administrative, sont aussi coupés du reste de la ville.

A N'Zérékoré, les pluies torrentielles ont aussi fait au moins un mort et d'énormes dégâts matériels. Plusieurs familles qui logeaient dans des habitations de fortune sont devenues sans abris à la suite de la dernière grosse pluie (survenue dans la nuit du dimanche au lundi).

Longue d'une cinquantaine de kilomètres, cette route construite en 1996 est la seule qui relie Lola au reste du pays. Un détour est possible via Beyla, mais il reste extrêmement long et coûteux pour les habitants de Lola. Alors qu'un voyage Lola-N'Zérékoré peut se faire en seulement 30 minutes, passer par Beyla pour atteindre N'Zérékoré peut durer plus d'un jour de voyage sous l'effet de l'état calamiteux des pistes rurales à emprunter.

Lola est pourtant l'une des grandes zones de production agricole du pays. Le maïs, le manioc ou encore le riz y sont produits en quantité.

Il y a deux semaines, c'est toute la région forestière de la Guinée qui était coupée du reste du pays à cause d'un pont qui avait cédé pour laisser place à un énorme fossé au milieu de la route nationale.
Le 19/09/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou