Fermer

Guinée: des ravisseurs exigent 200.000 dollars pour la libération du fils d'un riche homme d'affaires

Publié le 03/10/2017 à 18h47 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Société
Kidnapping

#Guinée : Le fils d'un riche homme d'affaires de la Guinée est entre les mains de ravisseurs depuis vendredi 29 septembre. Pour sa libération, ils exigent 200.000 dollars US. La police est à leurs trousses.

Abdoulaye Djibril Barry, un des fils de l'opérateur économique Alphadio Barry alias Guelguédji, a été enlevé depuis vendredi à Kipé, un quartier huppé de la banlieue de Conakry. Et depuis, ses ravisseurs utilisent son numéro de téléphone pour demander à sa famille une rançon de 200.000 dollars US.
 
La police guinéenne enquête sur l'affaire et promet de libérer Abdoulaye Djibril Barry, 42 ans. "Libérez Abdoulaye Barry, on sait où vous êtes", a d'ailleurs lancé le porte-parole de la gendarmerie, le commandant Mamadou Alpha Barry, qui intervenait sur une radio de la place. Le commandant Barry a indiqué que la gendarmerie va d'abord chercher à localiser les ravisseurs.
 
La gendarmerie possède déjà un élément d'enquête, puisqu'elle a trouvé une arme des ravisseurs sur le lieu  de l'enlèvement de Barry. "Le problème avec l'arme c'est qu'on peut trouver plusieurs empreintes là-dessus. Il faut donc du temps pour des précisions", a indiqué le porte-parole.
 
Partant d'anciennes performances de la police guinéenne, le commandant Mamadou Alpha Barry reste convaincu qu'il arrivera à mettre main sur les ravisseurs.
 
Pour sa part, le porte-parole de la police a également indiqué que des éléments de la police judiciaire sont à pied d'œuvre pour libérer le fils de l'homme d'affaires. Le commissaire Boubacar Kassé a seulement demandé une collaboration de la famille Barry, mais aussi du reste de la population.
 
Le 03/10/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou