Fermer

Guinée: des ravisseurs libèrent l'héritier d'un riche homme d'affaires

Mise à jour le 12/10/2017 à 11h28 Publié le 12/10/2017 à 11h15 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Société
Kidnapping

#Guinée : L'héritier d'un riche homme d'affaires kidnappé à Conakry a finalement été libéré par ses ravisseurs. Sa famille aurait préféré négocier avec eux plutôt que de laisser intervenir la police.

La police avait promis de faire libérer Djibril Barry, mais selon une source policière approchée par le correspondant de Le360Afrique à Conakry, les ravisseurs ont rendu sa liberté à l'homme de 42 ans. Ont-ils reçu la rançon de 200 000 dollars qu'ils exigeaient? "Ce sont ses parents qui peuvent répondre à cette question", nous a répliqué un responsable de la police.

Pour l'instant, la famille Barry ne veut pas communiquer sur les conditions de la libération de Djibril. Au domicile, sis dans le quartier huppé de Kipé, en banlieue de Conakry, Djibril y est même invisible. "Inaccessible apparemment,  l’ex-otage est tapi quelque part dans la demeure de son père, à l’abri des regards indiscrets", a indiqué le site Africaguinee.com dont l'un des journalistes s'est rendu chez les Barry, mais sans pouvoir obtenir un mot de la famille.
 

LIRE AUSSI: Nigeria: arrestation du cerveau du kidnapping de contractuels de Lafarge

En écartant la police des négociations avec les ravisseurs, la famille Barry a voulu éviter que les ravisseurs ne tuent Djibril.

Mardi dernier, le porte-parole de la gendarmerie, commandant Mamadou Alpha Barry, avait pourtant assuré que la gendarmerie arriverait à mettre la main sur les kidnappeurs.

Djibril Barry, un des fils d'Alphadio Barry, alias Guelguédji, avait été kidnappé il y a plus d'une semaine dans un restaurant du quartier chic de  Kipé, en banlieue de Conaky. Ses ravisseurs exigeaient une rançon de 200 000 dollars en échange de sa libération.
Le 12/10/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou