Fermer

La Guinée cherche un entraineur de «haut niveau» pour le Syli national

Publié le 22/06/2016 à 14h58 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

#Sports
Sily national
© Copyright : DR

#Guinée : La Fédération Guinéenne de Football (FGF) cherche un sélectionneur pour le Syli national senior. L’organe de gestion du football guinéen précise dans un appel à candidature daté du 20 juin qu’il a besoin d’un entraineur de «haut niveau» et «parfait connaisseur du football africain».

En plus de l’organisation et la planification des entrainements, la préparation tactique, technique et physique des joueurs, le futur sélectionneur aura aussi pour tâche le choix de l’organisation et système de jeu ainsi que les remplacements des joueurs en cours de match.

Selon les termes de référence définis par la FGF, sa première mission consistera à «qualifier la Guinée aux différentes compétitions majeures organisées par les institutions de football (CAF, FIFA, CIO), notamment la coupe du monde FIFA prévue en Russie en 2018».

Par ailleurs, il devra contribuer à la mise en place d’une politique de formation des jeunes joueurs afin d’assurer la relève.
Si ce technicien doit avoir une parfaite connaissance du football africain, il devra aussi apporter son expertise dans la détection et la sélection des sélections des catégories inférieures.

Notons que cet appel à candidature est lancé par le Comité de normalisation de la Fédération guinéenne de football deux mois après la démission du français Luis Fernandez. Depuis le départ de l’ancien entraineur du Paris Saint-Germain, l’intérim était assuré par le guinéen Mohamed Kanfory Bangoura.

Le secrétaire général de la Fédération Guinéenne de Football précise dans l’avis de recrutement que les candidatures seront sélectionnées suivant les termes de référence et les objectifs définis, notamment la qualification aux compétitions majeures.

Si la date de clôture du dépôt des candidatures est fixée au 30 juin, les postulants présélectionnés seront attendus le 13 juillet, à Conakry, pour une interview.

Le 22/06/2016 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara