Fermer
#Economie

Vidéo. Coton: le Mali détrône le Burkina Faso grâce à une campagne exceptionnelle

Mise à jour le 28/01/2018 à 11h28 Publié le 28/01/2018 à 09h48 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : Alors que le Burkina Faso a vu sa production chuter sensiblement, le Mali profite de très bons rendements et redevient le premier producteur africain de coton.

Pour la première fois depuis plusieurs années, le Mali a détrôné le Burkina Faso grâce à une production record de coton. En décembre dernier, la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) a tenu la 84e session du conseil d’administration du bilan mi-parcours de la campagne 2017-2018. Les acteurs du coton ont constaté que, malgré une pluviométrie capricieuse, la campagne 2017-2018, dont la collecte est en cours, devrait enregistrer une production record de coton graine d’environ 706.000 tonnes, contre 647.300 tonnes l'année dernière, soit une hausse de 9%. 

Ce chiffre record s'explique par de meilleures conditions climatiques, mais surtout grâce à la mise en place de pratiques modernes de production, souligne-t-on au niveau de la société en charge de la filière. 


>>>LIRE AUSSI: Le Mali devient le premier producteur africain de coton

La commercialisation du coton graine bat son plein. Au 25 décembre dernier, 146.900 tonnes avaient été vendues, soit 21% de la prévision. La valeur revenant aux producteurs s'est élevée à 36,7 milliards de francs CFA.

Selon Baba Berthé, le PDG de la CMDT, les évacuations de balles de coton vers les ports d’embarquement, malgré les perturbations enregistrées sur le corridor de la Côte d’Ivoire jusqu’en février 2017, ont porté sur plus de 48.000 tonnes de fibre.

Les commandes portent sur 42.000 tonnes, dont 10.987 tonnes ont déjà été embarquées. Au regard de ces performances, le Mali récupère son rang de premier producteur de coton du continent, dépassant ainsi le Burkina Faso.

Les dirigeants de la CMDT n’ont pas souhaité répondre à nos questions. En revanche, les membres de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton ont accepté de se prêter au jeu des questions-réponses.
Le 28/01/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté