Fermer

Bamako rythme avec le Festival international soninké

Publié le 06/03/2016 à 17h21 Par Le360 Afrique

#Culture
Fiso
© Copyright : DR

#Mali : La 4e édition du Festival international soninké (FISO) se déroule à Bamako, au Mali. Cette manifestation vise à donner une plus grande visibilité à la culture Soninké.

Bamako, la capitale malienne, a accueilli la 4e édition du Festival international soninké (FISO) 2016. Le lancement de cette festivité a été marqué par la présence de 4 ministres maliens : le ministre de la Culture et du tourisme, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, le ministre de la Réconciliation nationale et de la construction nationale, Zahabi Ould Mohamed, le ministre des Domaines et des affaires foncières, Me Mohamed Ali Bathily, le ministre des Affaires religieuses et du culte, Thierno Hass Diallo et le ministre de l’Enseignement supérieur, Me Mountaga Tall.

Le rendez-vous a été marqué par des discours, défilés, chants, danses soninkés, activités socioculturelles et parades de chevaux.
Ainsi, des Soninkés des 4 coins du monde se sont retrouvés dans la capitale malienne, devenue en quelques jours la capitale de la grande famille soninké pour renforcer les échanges entre elle et permettre une meilleure visibilité de sa culture.

C’est une manière aussi de commémorer et magnifier l’esprit des ancêtres soninkés fondateurs de l’empire Wagadou, appelé aussi empire du Ghana ou du Mangha.

Le FISO est une initiative de la diaspora soninké et des Soninkés de 7 pays (Mali, Gambie, Mauritanie, Guinée Conakry, Cap Vert, Niger et Sénégal).

Pour rappel, après Kayes (Mali) en 2011 et 2012, c’est Nouakchott (Mauritanie) qui avait abrité la 3e édition en 2014.

Le 06/03/2016 Par Le360 Afrique

à lire aussi