Fermer

Mali: le site de Djenné inscrit sur la liste du patrimoine mondial en péril

Publié le 14/07/2016 à 12h08 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Culture
mosquée de Djenné

Mosquée de djenné à Mopti.

© Copyright : DR

#Mali : C’est un communiqué de la 40e session du Comité du patrimoine mondial, en réunion (10 au 20 juillet) à Istanbul en Turquie, et repris par le quotidien national L’Essor, qui l’annonce. Le site des villes anciennes de Djenné fait désormais partie de la liste du patrimoine mondial en péril.

Selon le communiqué, la décision d’inscrire le site des villes anciennes de Djenné sur la liste du patrimoine mondial en péril, a été prise du fait du contexte sécuritaire préoccupant dans la zone qui ne permet pas la mise en œuvre des mesures de protection du bien.

Le comité du patrimoine mondial exprime sa préoccupation concernant ce bien situé dans la zone affectée par l’insécurité. «Ce contexte ne permet pas de lutter contre les menaces qui affectent le site, notamment la détérioration des matériaux dans la ville historique, la pression urbaine et l’érosion des sites archéologiques». Par cette même occasion, le comité lance un appel à la communauté internationale pour soutenir le Mali dans ses efforts visant à assurer la protection du site des villes anciennes de Djenné.

Située dans la région de Mopti à 574 kilomètres de Bamako, Djenné est une ville charnière entre le monde nomade et le monde sédentaire. La région a été occupée à partir du 3e siècle avant J-C et abrite de nombreux sites (65 recensés) archéologiques dans un rayon de 5 km autour de la ville actuelle.

A rappeler que le site des villes anciennes de Djenné a été inscrit en 1988 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le 14/07/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté