Fermer
#Culture

Vidéo. Biennale culturelle: Bamako a fêté la fin de l'année au rythme des arts

Mise à jour le 07/01/2018 à 19h33 Publié le 07/01/2018 à 19h30 Par Mar Bassine

#Mali : Après une interruption d'une dizaine d'années, la Biennale des arts de Bamako est revenue en cette fin 2017 pour offrir aux habitants de la capitale malienne plusieurs animations et spectacles.

Les rideaux sont tombés le 31 décembre dernier sur les festivités de la biennale artistique et culturelle du Mali. Cet évènement est une manifestation populaire qui met en compétition les formations artistiques, les artistes et créateurs venus des communes, cercles et régions du Mali. La Biennale a connu une interruption de près de dix ans, période de léthargie qui a sérieusement entamé les valeurs artistiques et culturelles, et plongé le Mali dans un vide culturel inquiétant.

Les disciplines de la biennale artistique et culturelle dans lesquelles se sont mesurés les troupes et artistes sont notamment la pièce de théâtre, l’orchestre, le ballet, l’ensemble instrumental traditionnel, la danse traditionnelle, le chœur et le solo de chant. Pour cette édition, c’est Bamako qui remporte le trophée du théâtre, devant Sikasso et Tombouctou.

Dans la discipline de l’orchestre moderne, Mopti arrive en tête, suivie de Bamako et de Taoudéni,  alors que Sikasso est première dans la discipline de l’ensemble instrumental, suivie de Bamako et de Taoudéni. Dans la discipline de la danse traditionnelle, Kidal gagne devant Ségou et Sikasso. En chœur, c’est Bamako qui remporte la première place, suivie de Tombouctou et de Gao. Pour la dernière discipline, le solo de chant, Bamako est en tête, ensuite viennent Taoudéni et Tombouctou. Dans le classement général, Tombouctou est en tête avec 96 points, suivie de Bamako avec 95 points et Kidal avec 86 points.
Le 07/01/2018 Par Mar Bassine