Fermer

La Banque Malienne de Solidarité (BMS-SA) prépare sa fusion avec BHM

Mise à jour le 10/03/2016 à 20h25 Publié le 10/03/2016 à 19h51 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Economie
BMS
© Copyright : DR

#Mali : BMS se positionne désormais comme la 4e banque du Mali. Ce positionnement devrait se renforcer à la faveur de sa fusion avec la Banque malienne de l’habitat (BMH) prévue à la fin du mois de mars.

Les indicateurs de la Banque malienne de solidarité (BMS. SA), à l’issue de son 46e conseil d’administration, qui a eu lieu le 07 mars 2016 à Bamako, sont au beau fixe. Il y ressort une nette augmentation des fonds propres de la banque de 84% à 28,5 milliards FCFA, contre15,5 milliards de FCFA auparavant.

Cette forte augmentation du capital s’explique par l’injection de capitaux par de nouveaux actionnaires : l’Institut national de prévoyance sociale (INPS), la Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM) et l’Autorité malienne de régulation des télécommunications et des postes (AMRTP). Grâce à cet apport de fonds, BMS-SA est devenue l’une des banques malienne les mieux capitalisées.

Du côté des réalisations financières, au niveau commercial, les dépôts clientèles se sont chiffrés à 269 milliards de FCFA fin 2015 contre 180 milliards FCFA en 2014, soit une hausse de 89 milliards de FCFA (ou+49 %).

Les ressources de la banque ont progressé de 53% (+127 milliards de FCFA) pour atteindre 367 milliards de FCFA au 31 décembre 2015. Du côté des emplois, ceux-ci ont atteint 289 milliards de dirhams, en progression de 44%.

Par ailleurs, le total bilan de la banque a atteint 419 milliards de F CFA au 31 décembre 2015 contre 269 milliards de F CFA au 31 décembre 2014, soit une augmentation de 150 milliards de F CFA ou 55,7 % faisant passer la BMS-SA de la 6e à la 4e place sur les 17 banques et établissements financiers exerçant au Mali.

Enfin, à la demande de l’Etat malien, BMS-SA fusionnera avec la Banque malienne de l’habitat (BHM-SA) pour donner naissance à une banque publique malienne solide. Selon les responsables de la banque, les dossiers relatifs à cette opération d'absorption sont bien avancés et l’agrément a été acquis auprès des autorités de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO).

Le 10/03/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

à lire aussi