Fermer

15,9 milliards FCFA pour booster l’entreprenariat des jeunes ruraux

Publié le 08/04/2016 à 20h13 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Economie
entrepreneuriat rural
© Copyright : DR

#Mali : Plusieurs partenaires socio-économiques sont impliqués dans ce projet visant à promouvoir l’entrepreneuriat rural. L’objectif est de favoriser l’insertion économique de 15.550 jeunes ruraux.

La promotion de l’entrepreneuriat rural est une des solutions que préconise le gouvernement malien pour résorber le chômage surtout en milieu rural.

Les quatre institutions de micro-finance qui s’engagent à financer ce programme sont la CAECE-JIGISEME (Réseau des Caisses Associatives d’Epargne et de Crédit des Commerçants et Entrepreneurs), SORO YIRIWASO, KAFO JIGINEW (Réseau des Caisses Mutualistes d’Epargne et de Crédit) et RMCR (Réseau de Micro Institutions de Croissance de Revenu).

Cet engagement d’un coût financier de plus de 19,1 milliards de FCFA permet au projet FIER de favoriser l’insertion économique de 15.550 jeunes ruraux via la création de 11.500 activités génératrices de revenus, 4.000 micro-entreprises rurales et 50 GIEs de 10 personnes spécialisés dans les aménagements de pistes rurales et le reboisement.

Le coût financier est reparti comme suit : le projet FIER à travers l’Etat, le FIDA et PAPAM pour 15,9 milliards de FCFA, les bénéficiaires pour 1,9 milliard de FCFA et les institutions de micro-finance partenaires pour 1,3 milliard FCFA.

L’initiative est appuyée par le département en charge de l’Emploi, de la formation professionnelle, de la jeunesse et de la construction citoyenne. Elle participe à la concrétisation du programme de 200.000 emplois promis par le président malien Ibrahim Boubacar Kéïta. En outre, ce programme vise également à rehausser le taux de bancarisation des citoyens et leur fournir un service financier de base.

Le 08/04/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté