Fermer

Les bons points de l’économie malienne salués par le FMI

Publié le 21/04/2016 à 14h07 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Economie
FMI
© Copyright : DR

#Mali : Le Fonds monétaire international (FMI) mentionne sa satisfaction quant à la mise en œuvre du programme économique du gouvernement malien appuyé par la Facilité élargie de crédit. L'institution salue également les performances économiques du pays avec une croissance de 6% du PIB en 2015.

Dans le cadre de la cinquième revue du programme économique et financier du gouvernement appuyé par le FMI, une mission du Fonds monétaire international (FMI) a eu, du 4 au 19 avril à Washington, des échanges avec les autorités maliennes. Au terme de ces discussions, la mission du FMI dirigée par Lisandro Abrego, a souligné sa satisfaction quant à la mise en œuvre du programme économique du gouvernement, appuyé par la Facilité élargie de crédit, et salut les performances réalisées.

«L’économie du Mali a continué sa forte performance en 2015. Le PIB réel a enregistré une croissance de 6%, soutenue par une forte performance dans les secteurs de l’agriculture et des services, alors que l’inflation est restée faible à 1%. La mise en œuvre du programme économique du gouvernement, appuyé par la Facilité élargie de crédit, est restée bonne et le Mali a atteint tous les objectifs quantitatifs, souvent avec de grandes marges".

La hausse des recettes fiscales et la maîtrise des dépenses a permis de réaliser un solde positif représentant 0,5% du PIB. Au niveau des dépenses budgétaires, les efforts ont permis de réduire les dépenses en atteignant le plancher sur les dépenses prioritaireles, notamment celles relatives aux ressources intérieures pour l’éducation, la santé et le développement social.

Ces performances y compris les progrès réalisés au cours du premier trimestre de l’année 2016 dans la mise en œuvre des reformes structurelles en particulier dans le domaine de la gestion des finances publiques ont été saluées par la mission.

En termes de perspectives pour 2016, la mission est optimiste. "Les perspectives économiques pour 2016 sont favorables, la croissance du PIB réel devrait rester forte à 5,3%, tandis que l’inflation devrait rester à environ 1%", a-t-elle prévu.
Cependant, elle note que ces perspectives sont sujettes à certains risques, provenant principalement de la situation sécuritaire fragile du Mali.

Par ailleurs, la mission salue d’avance la loi des finances rectificative qui vise une augmentation des recettes fiscales de 0,7% du PIB et un déficit budgétaire global de 4,25% du PIB. "Ce budget crée de l’espace pour des dépenses supplémentaires pour la mise en œuvre de l’accord pour la paix et intègre davantage d’investissement public et de dépenses de sécurité", précise le communiqué de l'institution.

Le 21/04/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté