Fermer

Un forum à la City pour attirer les investisseurs britanniques

Publié le 28/04/2016 à 13h24 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Economie
Londres
© Copyright : DR

#Mali : Le Mali souhaite attirer des investisseurs britanniques et développer ses échanges avec le Royaume-Uni. Un forum a été organisé dans ce sens à Londres et a réuni plus de 300 participants. Les potentialités et les opportunités d'investissements au Mali ont été mises en évidence.

Le Mali est à l’assaut des investisseurs britanniques. Faire connaître davantage le potentiel économique malien et susciter l’intérêt des investisseurs britanniques afin qu’ils entreprennent des projets d’investissements au Mali, tel était l’objectif de ce premier face à face entre une délégation du Mali composée de cadres de l’administration, d’opérateurs économiques de plusieurs secteurs et des investisseurs britanniques. La rencontre s’est déroulée dernièrement à Londres.

Organisé par l’agence Development markets associates (DMA), en collaboration avec le ministère britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth et le ministère malien de la Promotion des investissements et du secteur privé, le forum a enregistré la présence de plus de 300 participants venus d’horizons divers.

Devant les investisseurs britanniques, le ministre de la Promotion de l’investissement et du secteur privé, Konimba Sidibé, s’est évertué à convaincre les Britanniques que le Mali, avec le retour de la sécurité, après la signature de l’accord pour la paix et une croissance économique de l’ordre de 5 à 6% par an, est un terreau fertile pour les investisseurs étrangers.

«Le Mali a retrouvé la paix et la sécurité après la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale. Le cadre macroéconomique a été vite stabilisé et la croissance économique est à nouveau à des taux élevés de 5 à 6 % par an. Ces taux placent notre pays parmi les champions de la croissance économique au niveau mondial. Cela, grâce au concours de nombreuses opportunités de développement, notamment dans l’agriculture et l’élevage, l’agro-industrie, l’énergie, les mines et les infrastructures», a commenté le ministre, qui a affirmé aussi que l’environnement des affaires est globalement favorable à l’investissement.

Son homologue en charge des Mines, Cheickna Seidy Ahmady Diawara, s’est appesanti sur le sous-sol malien qui fait partie des plus riches du continent noir avec une importante variété de pierres précieuses et de matières fossiles.

Les responsables du Business forum Mali-Royaume Uni ont entretenu l’auditoire sur les choix stratégiques indispensables pour permettre au secteur privé malien de jouer pleinement son rôle de catalyseur de la croissance et de créateur de valeur ajoutée.

Cette offensive économique du Mali dans la capitale de la finance internationale et de l’investissement témoigne de la ferme détermination du gouvernement à relancer l’économie laienne qui présente une évolution positive, et un net regain de vitalité.

Le 28/04/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté