Fermer
#Economie

Vidéo. Mali: commerçants et transporteurs marocains appellent au secours face aux tracasseries

Mise à jour le 24/07/2017 à 17h27 Publié le 24/07/2017 à 17h21 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : Les transporteurs et commerçants marocains crient leur ras-le-bol face aux multiples tracasseries le long de l’axe Maroc-Mali via la Mauritanie. Pour faire entendre leur voix, ils ont créé une association de défense de leurs intérêts et sollicitent le soutien des plus hautes autorités du royaume.

De plus en plus de produits marocains, notamment des produits agricoles et agroalimentaires, sont livrés en Afrique subsaharienne via l’axe routier Maroc-Mauritanie. Ainsi, via la route, le Maroc approvisionne des pays comme la Mauritanile Sénégal, le Mali, et bien au-délà

Seulement, ce long trajet routier est loin d’être un long fleuve tranquille. Les transporteurs marocains y font face à diverses tracasseries administratives et surtout douanières, en plus des augmentations des taxes de passage en Mauritanie, sans parler de l’insécurité.

Parmi les points noirs auxquels ils souhaitent trouver des solutions figure notamment celui du stationnement prolongé des camions au niveau des postes de douane à cause des lourdeurs administratives. Une situation qui se traduit parfois par la détérioration des marchandises périssables transportées.


LIRE AUSSI : Vidéo. Mauritanie: les camionneurs marocains déplorent la hausse de la taxe douanière


Face à cette situation, les commerçants marocains résidant au Mali et les transporteurs qui les approvisionnent ont créé une association pour défendre leurs intérêts en portant leurs revendications au niveau des autorités des pays concernés par la traversée, afin de mieux fluidifier les échanges entre le Maroc et les pays de l’Afrique de l’ouest.

A ce titre, les commerçants et transporteurs sollicitent le soutien des plus hautes autorités marocaines afin de les aider à surmonter les tracasseries rencontrées qui ne font que rendre plus chers, et donc de moins en moins compétitifs, les produits marocains exportés vers les marchés des pays d’Afrique subsaharienne.
Le 24/07/2017 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté