Fermer
#Economie

Vidéo. Mali: la gomme arabique, une filière en plein essor

Mise à jour le 25/03/2018 à 13h26 Publié le 25/03/2018 à 10h16 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : La filière de la gomme arabique présente un fort potentiel de développement. La production malienne, après prétraitement, est en partie exportée hors du continent, notamment en Inde. Explications avec les dirigeants de la société malienne Lawal International.

Après le coton, le Mali ambitionne de devenir le géant de la gomme arabique. Cette filière fait l’objet d’un engouement auprès des paysans. De la plantation des gommiers au prétraitement, en passant par l’entretien et la récolte, la filière emploie beaucoup de personnes. La filière gomme arabique constitue aujourd’hui un levier pour lutter contre la pauvreté et le chômage au Mali.

Les principaux bassins de production sont concentrés dans les régions de Kayes, Sikasso, Koulikoro et le District de Bamako.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: la filière gomme arabique se penche sur son potentiel


Il faut noter qu’après le prétraitement dans des unités semi-industrielles, la gomme arabique est en partie envoyée à l’étranger. La filière malienne est très compétitive sur les marchés africains, européens et américains. Elle dispose d’un fort potentiel de développement.

L’Inde est le plus grand importateur de gomme arabique malienne. Explications avec les deux sœurs, Kadi Lah et Dassé Lah, les seules femmes exportatrices de la gomme arabique au Mali de la société Lawal International.
Le 25/03/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

à lire aussi