Fermer
#Economie

Vidéo. Mali: les véhicules dits "au-revoir France" envahissent Bamako

Mise à jour le 17/02/2020 à 16h00 Publié le 16/02/2020 à 13h06 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : La vente de véhicules d'occasion importés d'Europe est sans doute l'un des business les plus florissants de Bamako, même si les distributeurs se plaignent de mévente. Partout dans la capitale malienne des parkings à ciel ouvert présentent ces automobiles dits "au-revoir France".


Annuellement, le Mali importe des dizaines de milliers de voitures d'occasion en provenance de la France, de la Belgique et d'Allemagne, principlament. Ces véhicules transitent par les ports de Dakar, Abidjan et Lomé avant d'être exposés à Bamako, la capitale malienne.


>>>LIRE AUSSI: Voitures d’occasion. Un exemple à suivre: comment le Maroc s'est débarrassé des poubelles ambulantes

Ce business, bien que toujours florissant, commence néanmoins à souffrir de l'offre excessive, largement supérieure à la demande. De plus, le réaménagement de la base de taxation au niveau de la douane a créé une nette augmentation des coûts d'importations des véhicules.

Il n'empêche que les parkings d'exposition sont de plus en plus nombreux, au point où la vente de véhicules neufs ne parvient toujours pas à décoller. Il exsiste très peu de concessionnaires ayant pignon sur rue au Mali. Les rares qui achètent des voitures neuves sont des organismes publics ou les entreprises privées et les ONG.

Le 16/02/2020 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

à lire aussi