Fermer

Les préparatifs du sommet Afrique-France 2017 à Bamako avancent

Publié le 04/04/2016 à 18h15 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Politique
Bamako
© Copyright : DR

#Mali : Les acteurs en charge de l’organisation du 27e sommet Afrique-France, prévu en janvier 2017 au Mali, sont à pied d’œuvre. Il s’agit de mettre les bouchées doubles pour une parfaite organisation de ce grand rendez-vous.

Nous sommes à quelque 9 mois de l’évènement qui réunira, en janvier 2017, l’Afrique et la France à Bamako, la capitale malienne. Le Comité national d’organisation du Sommet Afrique-France (CNOSAF) s’est réuni le 1er avril pour faire le point sur les avancées des préparatifs de cette importante rencontre.

Au cours de cette réunion, le CNOSAF a fait le point sur ses activités, leur planning et leur cohérence dans la mise en œuvre avec celles des ministères concernés.

Autres points importants évoqués, c’est l’élaboration d’un règlement intérieur et le budget. Ce dernier, rassure le CNOSAF, est en cours de finalisation afin de permettre la réalisation de certains grands travaux comme la construction de routes, etc.

Le ministre secrétaire général de la Présidence, Mohamed Alhousseyni Touré, qui a noté avec satisfaction l’avancée significative des préparations, a demandé au CNOSAF de passer à la vitesse supérieure dans la phase de préparation active, notamment dans la préparation de l’aéroport international Modibo Kéïta Senou, le salon VIP, le centre international de conférence de Bamako (CICB), la sécurité de la cinquantaine de chefs d’Etats africains et de la France, la restauration, l’hébergement, etc.

«La dernière mission d’évaluation conjointe de l’ambassadeur de la France au Mali, en charge de la préparation côté français a été satisfaisante. Il y a encore quelques zones d’ombres sur lesquelles il faut porter une attention particulière comme celui de l’hébergement. Mais globalement, il n’y a pas de soucis majeurs en ce qui concerne le progrès dans la préparation», a déclaré Mohamed Alhousseyni Touré, ministre secrétaire général de la Présidence.

A noter que plus de 60 hôtels totalisant 2 252 chambres standards, 295 suites et 5 suites présidentielles sont pour l’instant retenus à Bamako pour héberger les hôtes de marque du Mali.

Le 04/04/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté