Fermer

Soumaïla Cissé s’explique sur l’affaire des 27 milliards FCFA

Publié le 24/05/2016 à 18h47 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Politique
Soumaila cissé

Soumaïla Cissé, président de l'URD et chef de file de l'opposition malienne.

© Copyright : DR

#Mali : Accusé de malversations financières et de détournement par le journal sénégalais, "L’observateur", Soumaïla Cissé, président de l’URD, s’est expliqué publiquement ce mardi. Il reproche au journal sénégalais d’avoir sali son honneur et sa dignité à travers des accusations diffamatoires et infondées.

Pour rappel, dans sa parution N°3781 du 30 avril 2016, le journal L’observateur, évoquait le transfert de 27 milliards FCFA bloqué par la France.

«La France vient de bloquer un transfert de 27 milliards FCFA appartenant à l'ex-président de la Commission de l'union économique et monétaire ouest Africaine (UEMOA), Soumaila CISSÉ. Une manne financière qui devait quitter les caisses de la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) pour être logée dans les coffres de Ecobank, ...», écrivait le journal.

La publication ajoutait plus loin «que l'acte de Soumaila Cissé, chef de file de l'opposition malienne, est intervenu au moment où, l'Agence française de développement (AFD) réceptionnait l'audit qu'elle avait commandité sur l'argent de financement des forages pour les pays de L'Union. Et les grandes lignes de l'audit révèlaient que plusieurs puits n'ont pas vu le jour dans certains pays membres de l'UEMOA. C'est le cas du Sénégal où 2,5 milliards de FCFA ont été décaissés pour la réalisation de 300 forages. Bizarrement, plusieurs infrastructures n'ont pas vu le jour et d'autres sont jugées fictives.....».

Des allégations balayées d’un revers de main par Soumaïla Cissé, qui les a récusés dans un droit de réponse publié dans le même journal.

La polémique s’était enflée au Mali avec l’entrée dans la danse du parti au pouvoir qui s’est emparé du dossier pour régler ses comptes avec le principal opposant.

C’est pour couper court à toutes les supputations, que Soumaïla Cissé s’est expliqué devant la presse. S’agissant des 27 milliards FCFA, Cissé a déclaré n’avoir aucun compte à la BCEAO, et ne dispose point de telle somme dans aucune banque.

«Le programme hydraulique villageoise est ma fierté à l’UEMOA. Tous les forages ont été réalisés et tous les pays disposent chacun des coordonnées GPS de l'emplacement de ces puits. A moins de remettre en cause la crédibilité des membres des différents Conseils des ministres de 2004 à 2015, ma gestion à la tête de la Commission de l'UEMOA a été jugée satisfaisante de janvier 2004 à novembre 2011, par ce Conseil», a expliqué Cissé.

Ces propos ont été étayés par la projection d’un film documentaire qui montre la réception des forages par les autorités des différents pays.

Pour Cissé, ces allégations qui portent atteinte à son honneur, sa dignité et son intégrité, sont fausses et sans fondements et n'ont comme origine qu'une manipulation politique et politicienne. «Tous ça, est une cabale politique et petit à petit le tissu du mensonge va se défaire», a t-il conclut.

Le 24/05/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté